Passer au contenuPasser au chercher
Logo de TELUS Santé
Logo de TELUS Santé

Combattre les allergies saisonnières

Personnel · 29 mai 2020

Avec le printemps et l’été arrive le beau temps, et avec lui débute la pollinisation des arbres. Ce processus cause chez beaucoup de personnes divers symptômes, notamment l’écoulement ou la congestion nasale, les éternuements, la sensation de pression ou de bruits dans les oreilles, les yeux larmoyants ou qui démangent et les paupières bouffies. Si vous ressentez l’un de ces symptômes à l’arrivée de l’été, vous souffrez probablement de rhinite allergique, communément appelée rhume des foins. Mais ne vous laissez pas berner par ce nom : vous n’avez pas besoin d’être exposé au foin pour ressentir des symptômes, et la fièvre n’en fait généralement pas partie!

Qu’est-ce qu’une allergie?

Une allergie est une réaction anormale de l’organisme à des substances étrangères. Cette réaction se produit lorsque le système immunitaire perçoit à tort une substance inoffensive comme un envahisseur et la traite comme un virus dangereux. Il mobilise ses forces défensives, appelées mastocytes, qui libèrent une substance appelée histamine. Cette substance est responsable des symptômes évocateurs de l’allergie.

Il existe deux formes de rhinite allergique :

  • Saisonnière : Les symptômes surviennent habituellement au printemps, en été et au début de l’automne, et sont normalement causés par des allergènes comme les spores de moisissure en suspension dans l’air ou le pollen des graminées, des arbres et des mauvaises herbes.

  • Apériodique : Les symptômes se manifestent à longueur d’année et sont généralement causés par des acariens, des poils ou des squames d’animaux, des blattes ou des moisissures.

Certains allergènes sont extrêmement dangereux, mais ceux associés à la rhinite allergique saisonnière sont relativement inoffensifs. Et vous n’êtes pas seul dans cette situation : selon Asthme Canada, un Canadien sur cinq souffre de rhinite allergique saisonnière.

Décoder les symptômes au temps de la COVID-19

Beaucoup de gens ignorent totalement qu’ils souffrent d’allergies, croyant avoir tout simplement affaire à un rhume. Et durant la pandémie de COVID-19, même les symptômes d’un rhume peuvent être une source d’inquiétudes. Pour obtenir un diagnostic sur demande, utilisez une plateforme de soins virtuels comme Akira par TELUS Santé, ou consultez votre médecin. Si vous devez vous rendre en personne à votre rendez-vous pour parler de vos symptômes, n’oubliez pas de porter un masque avant de quitter votre domicile.

L’intensité des symptômes d’allergie varie d’une personne à une autre et peut dans certains cas nuire à la qualité de vie en raison de la fatigue, de l’irritabilité, des problèmes de concentration et de l’insomnie qu’ils causent. La meilleure façon de prévenir la rhinite allergique est d’éviter les allergènes en modifiant vos habitudes.

 Conseils pour les personnes souffrant d’allergies aérogènes :

  • Gardez les portes et les fenêtres fermées durant les périodes de forte concentration de pollen.

  • Utilisez un climatiseur au cycle intérieur avec filtre pour refroidir, filtrer et déshumidifier l’air.

  • Abstenez-vous de faire des activités à l’extérieur entre 5 h et 10 h, car les taux de pollen sont plus élevés durant cette période.

  • Après être allé à l’extérieur, prenez une douche pour éliminer le pollen de vos cheveux et de votre peau.

  • Ne séchez pas le linge sur une corde à linge extérieure, car le pollen peut s’accrocher aux fibres des vêtements.

  • Restez à l’intérieur par temps pluvieux ou venteux.

  • Portez des lunettes de soleil à l’extérieur pour éviter d’avoir du pollen dans les yeux.

  • Ne gardez pas trop de plantes d’intérieur, car un sol humide peut favoriser la croissance de moisissures et de mildiou.

  • Gardez les vitres de la voiture fermées lorsque vous conduisez.

  • Demandez à votre conjoint(e), ami(e) ou colocataire de ratisser les feuilles et de tondre la pelouse, cas ces tâches remuent le pollen et différents types de moisissures.

  • Enveloppez les matelas, les sommiers et les oreillers dans des housses à fermeture éclair étanches; n’utilisez pas d’oreillers ou de couettes en plumes ou en duvet.

  • Passez l’aspirateur chaque semaine et si vous souffrez d’allergies, essayez d’éviter de faire cette corvée vous-même.

 Options de traitement

Il n’existe aucun remède contre la rhinite allergique et il est impossible d’éviter totalement tout contact avec les allergènes, mais il existe des traitements pour soulager les symptômes :

  • Les antihistaminiques oraux soulagent rapidement les symptômes en atténuant les effets de l’histamine, l’une des substances chimiques libérées par l’organisme pendant une réaction allergique.

  • Les décongestionnants en vaporisateur nasal contribuent à diminuer la congestion.

  • Les corticostéroïdes par inhalation (vaporisateurs nasaux) diminuent les dommages causés par les cellules inflammatoires qui se retrouvent dans la muqueuse nasale en raison de la réaction allergique.

Offerts en vente libre ou sur ordonnance, ces traitements peuvent soulager les symptômes inconfortables comme l’écoulement nasal et les démangeaisons oculaires. Il est toutefois conseillé de consulter un médecin avant de les utiliser, ou pour un examen plus approfondi s’ils ne donnent aucun résultat.

Votre médecin peut vous recommander une immunothérapie pour réduire votre sensibilité à la substance responsable de l’allergie par des injections de petites doses d’allergènes.

Si vos symptômes d’allergie altèrent votre qualité de vie et qu’ils ne sont pas soulagés par des médicaments en vente libre, il est temps de demander de l’aide! Communiquez instantanément avec des professionnels de la santé canadiens par texto et vidéo au moyen d’Akira par TELUS Santé.


Partager cet article :