Famille cuisinant ensemble.

Aider les personnes âgées au Canada à être en meilleure santé et à vivre de manière plus autonome grâce à la technologie

Personnel · 1 oct. 2022

Cet article a été traduit et publié avec la permission de Canadian Healhtcare Technology dans l’édition de septembre 2022.

Célébrée le 1er octobre, la Journée nationale des aînés est une excellente occasion de réfléchir à la façon dont nous pouvons, collectivement, offrir un soutien plus adéquat à l’un des groupes démographiques les plus vulnérables au Canada, soit les personnes de plus de 65 ans. Ce groupe, dont le nombre devrait augmenter

au cours des 20 prochaines années, est celui qui requiert le plus de soutien en matière de soins de santé au Canada. Bien que les hôpitaux et les établissements de soins répondent en partie aux besoins des personnes âgées, leur fournir un soutien de qualité à l’extérieur de ces établissements peut grandement contribuer à renforcer leur autonomie.

C’est l’une des priorités des entreprises comme TELUS Santé, qui s’efforce de réinventer la manière dont les soins sont prodigués et reçus par ce groupe de personnes au Canada. En vieillissant, les aînés peuvent perdre leur mobilité, devenir plus isolés socialement et avoir besoin de plus d’aide à domicile. Les technologies numériques et les services de soins de santé virtuels sont une bonne solution pour répondre à ces besoins, puisqu’elles multiplient les options et facilitent les communications avec des professionnels de la santé qui pourront les aider à mieux gérer leur parcours de soins.

Tirer profit des technologies numériques en santé

Il est primordial de concevoir des outils adaptés à chaque tâche, surtout lorsqu’il est question de répondre aux besoins croissants des aînés canadiens qui cherchent à prendre en charge leur bien-être de façon proactive et à rester aussi actifs que possible. Tous devraient avoir accès aux meilleurs soins qui soient, où et quand ils sont nécessaires, peu importe leur âge, leur statut, leur situation socioéconomique ou leur emplacement géographique. Mais cela ne se fait pas tout seul.

Des partenariats avec des groupes de réflexion canadiens en matière de recherche réputés comme le

(NIA), qui s’intéressent aux expériences et aux besoins des Canadiens vieillissants, nous aident à mieux comprendre les enjeux propres à ce groupe d’âge. C’est en collaborant avec des organisations comme le NIA que nous acquérons des connaissances essentielles sur le rôle que les technologies peuvent jouer pour favoriser l’autonomie des personnes qui vieillissent.

Les statistiques confirment la nécessité de réorienter la réflexion vers les outils virtuels, surtout pour ce groupe d’âges. Non seulement avons-nous assisté à une adoption massive des technologies numériques en raison de la pandémie, mais nous observons également une tendance à la hausse en ce qui concerne l’utilisation d’Internet et des téléphones intelligents chez les Canadiens de 65 ans et plus. Selon un récent

en juillet 2020, les deux tiers (65 %) des Canadiens de 65 ans et plus possèdent maintenant un téléphone intelligent, contre 58 % en 2019, et 83 % d’entre eux l’utilisent tous les jours. Nous pouvons affirmer avec certitude que ce nombre a continué d’augmenter en 2022.

Combler les lacunes grâce aux technologies numériques et aux soins virtuels

Le terme « soins virtuels » est un vaste concept qui englobe de nombreux services numériques facilement accessibles qui permettent une interaction bidirectionnelle entre le patient et le professionnel de la santé sans que ceux-ci soient physiquement dans la même pièce.

La

Telus Santé est l’un de ces services accessibles par une application sur téléphone intelligent. En plus de permettre le renouvellement d’ordonnances, ce service en ligne offre des consultations individuelles par vidéo ou téléphone avec un pharmacien pour discuter de médicaments, d’effets secondaires ou de changements au mode de vie. Il n’est pas nécessaire d’être un as de la technologie ; il est également possible pour d’autres personnes (enfants, petits-enfants ou aidants d’âge adulte) de renouveler les médicaments du patient ou de lui prendre un rendez-vous. Ce service est compatible avec
MedPack
, qui permet d’emballer les médicaments du patient dans des sachets scellés individuellement selon la date et l’heure afin d’améliorer l’observance, ce qui est idéal pour les personnes âgées qui prennent plusieurs médicaments sur une base régulière.

La consultation médicale virtuelle est un autre service accessible au moyen d’un téléphone intelligent.

, une appli gratuite sur votre téléphone intelligent, offre des consultations virtuelles avec des médecins autorisés à exercer dans votre région, et ce, partout au Canada; ceux-ci fournissent des options pratiques et efficaces aux aînés à mobilité réduite et, surtout, à ceux qui vivent dans des collectivités rurales ou des régions éloignées où les services sont limités.

Les services virtuels sont d’excellentes options pour les soins préventifs, mais ils ne sont pas appropriés pour les urgences, notamment les cas de chute. Les outils comme les systèmes d’alerte médicale d’urgence prennent alors tout leur sens. Malheureusement, il reste beaucoup de travail à faire pour que l’information sur la disponibilité de ces systèmes se rende jusqu’aux patients qui pourraient en avoir besoin. Selon un récent

, 89 % des professionnels de la santé ne discuteront probablement pas spontanément du service d’alerte d’urgence parce qu’ils ne les connaissent pas bien. Étant donné que près d’un aîné canadien sur trois subit une chute grave chaque année, il est primordial que les professionnels de la santé informent leurs patients de façon proactive des outils existants, afin que ces derniers reçoivent le soutien nécessaire pour conserver leur autonomie. À titre d’exemple, le
Compagnon Santé connectée
de Telus est un dispositif à porter sur soi qui, en cas d’urgence médicale, peut être activé manuellement ou automatiquement (si la fonction de détection des chutes est activée) pour permettre à l’utilisateur de communiquer avec des téléphonistes qualifiés. Ce service est offert en plusieurs langues partout au Canada au moyen d’accessoires conçus pour un usage à domicile ou en déplacement.

De plus en plus de gens souhaitent rester chez eux le plus longtemps possible. Les services comme les

sont un bon exemple de ce qui peut être fait pour favoriser l’autonomie et le vieillissement à la maison. Les services médicaux d’urgence de la Colombie-Britannique (BCEHS) offrent actuellement ce service dans le cadre d’un programme de paramédecine communautaire qui facilite les communications virtuelles entre les ambulanciers paramédicaux, les médecins et les patients atteints de maladies complexes comme le diabète ou l’hypertension. L’ambulancier paramédical installe les équipements nécessaires au domicile du patient et lui apprend à s’en servir pour mesurer sa tension artérielle, sa glycémie ou d’autres paramètres, puis les données sont envoyées au moyen d’une tablette. L’ambulancier collabore ensuite avec des médecins, souvent situés loin de la communauté, qui assurent le suivi et ajustent le traitement au besoin.

Compte tenu de la croissance de ce groupe d’âge, il y a encore beaucoup de place pour l’évolution de telles technologies. TELUS Santé continue d’encourager son équipe à faire sa part pour améliorer l’accès aux soins de santé et pour les offrir directement aux Canadiens de tous âges. La Journée nationale des aînés nous rappelle l’importance de notre travail.

Auteur:
TELUS LOGO (blog authors)
Juggy Sihota
Vice-présidente, Solutions de santé grand public

Partager cet article :