Passer au contenuPasser au chercher
TELUS Impact Social
TELUS Impact Social
Tom Su, membre de l’équipe TELUS, joue du violon

Redonner

Redonner à sa communauté grâce à la musique, à l’amour et à l’écoute

Dec 21, 2020

Tom Su souligne que l’engagement de TELUS à donner l’incite à offrir son temps et son talent musical aux patients hospitalisés et à leurs familles. Pendant la pandémie, il est passé à l’action en ligne en enregistrant des vidéos YouTube de lui-même en train de jouer du violon, et en les partageant avec ceux qui ont besoin de musique apaisante. (CONTRIBUÉ). À chaque personne qu’il rencontre et à chaque étranger avec qui il se lie d’amitié, Tom Su démontre discrètement la capacité qu’une personne a d’améliorer un peu la vie de quelqu’un d’autre. 

Cette philosophie motive la passion de Tom pour le bénévolat, une philosophie qui a été fermement ancrée dans son ADN par son père bien-aimé, le regretté Yeou-Chyuan Su, qui a enseigné à ses enfants l’importance d’aider autrui et de voir au-delà de son propre statut ou de sa propre richesse. 

« Il représentait pour nous l’humanité et la gentillesse, » dit Tom à propos de son père. 

Aujourd’hui, le directeur d’un centre d’appels TELUS de la région du Grand Vancouver, âgé de 50 ans, consacre ses heures en dehors du travail à aider d’innombrables personnes dans le besoin, que ce soit en aidant des réfugiés syriens à s’installer au Canada, en encadrant de nouveaux arrivants alors qu’ils cherchent un emploi et qu’ils s’adaptent à la culture canadienne, ou bien en jouant du violon pour la West Coast Symphony.

Au cours des deux dernières années, Tom a également été un visiteur bénévole à l’Hôpital de Burnaby et a passé des heures avec les patients et leurs familles, dans l’espoir d’assurer leur tranquillité d’esprit grâce à la simplicité des rapports humains. Ce bénévolat important s’est maintenant transformé en séances virtuelles de violon et en partage de vidéos sur sa chaîne YouTube, où il joue des chansons pour les pays les plus touchés par la COVID. Mais l’objectif reste le même : répandre la joie et la positivité. 

Avant la pandémie, Tom apportait son violon à l’hôpital et au lieu de parler, les patients écoutaient sa musique, qui les apaisait et leur apportait un sentiment de joie et de paix pendant ce qui était souvent le moment le plus difficile de leur vie.

Et tout comme son père le lui a appris, en faisant de bonnes choses dans sa communauté, Tom dit qu’il a lui-même récolté le fruit de ses actions. 

« Tout le monde dit que le bénévolat est pour les gens que vous aidez, dit-il. Mais je crois honnêtement que la personne qui en profite, c’est elle-même, celle qui fait le bénévolat. À chaque fois que je parle aux gens, je comprends à quel point l’attention est importante, à quel point notre amour est important et à quel point le moment présent est important. »

Comme pour tous les parcours de vie, celui de Tom n’a pas été sans difficulté. Il a quitté Taïwan en 2003 pour venir au Canada. Bien que membre de l’équipe de direction d’un hôtel cinq étoiles à Taïwan, il a eu du mal à trouver un emploi dans son nouveau pays d’accueil. On lui disait que ses compétences linguistiques n’étaient pas suffisantes et qu’il ne connaissait pas la culture; il a donc cherché du travail.

En cours de route, toutefois, il a trouvé TELUS, ce qui lui a donné un coup de pouce, et une plateforme à partir de laquelle il a pu continuer à aider sa communauté.

L’entreprise affichait une position de chef d’équipe parlant mandarin. Tom parle un certain nombre de langues et a cru qu’il avait une chance. Lors de son entretien, il a expliqué qu’en tant que musicien dans un orchestre, il était formé pour trouver l’harmonie et l’équilibre tout autour de lui, soit d’excellentes compétences pour un chef d’équipe.

TELUS était d’accord. Douze ans plus tard, Tom continue à créer l’harmonie dans son entreprise, inspiré par des valeurs qui correspondent aux siennes. TELUS s’efforce sans cesse de mériter sa réputation d’entreprise canadienne la plus généreuse en encourageant le bénévolat parmi ses 85 000 membres d’équipe dans le monde entier grâce à des heures de travail flexibles. Elle a notamment parrainé les « Journées du bénévolat de TELUS » qui permettent aux employés de faire du bénévolat et d’appuyer les causes qui leur tiennent à cœur, que ce soit de trier les aliments dans des banques alimentaires locales, de remplir des sacs à dos avec des fournitures scolaires pour les enfants dans le besoin ou de servir des repas sains aux personnes qui ont faim.

Depuis mars, alors que le monde a appris à composer avec la crise de la COVID-19, TELUS s’est engagée à verser plus de 150 millions de dollars au cours des derniers mois pour soutenir les Canadiens durant la COVID-19. TELUS s’approche également de son objectif de 1,2 million d’heures de bénévolat cette année, puisque l’équipe TELUS a déjà donné 1 million d’heures de bénévolat par l’entremise de dons sécuritaires et virtuels.

Tom explique que c’est l’engagement de l’entreprise à donner qui l’a incité à faire du bénévolat à l’Hôpital de Burnaby dans le cadre du programme de visiteur bénévole.

Lisa Westerhout, directrice des ressources bénévoles de l’hôpital, dit que les patients s’illuminaient lorsque Tom venait les voir.

Les politiques du gouvernement creusent davantage le fossé numérique au Canada et empêchent certaines régions de bénéficier d’une connexion Internet optimale.

« Il est si présent, dit-elle, à propos de l’énergie qu’il apporte à son rôle. C’est un cadeau tellement magnifique d’avoir quelqu’un qui va juste écouter. »

Elle l’a également écouté jouer du violon aux patients de la salle des soins palliatifs et elle a vu comment il leur a apporté un sentiment de tranquillité à ce moment-là.

Mais c’est l’engagement de Tom envers le mieux-être des autres qui a souvent le plus d’effet. Une fois, il a rencontré un couple âgé admis à l’hôpital en même temps, mais sur des étages différents. Il a immédiatement vu à quel point il était important qu’ils soient connectés.

« Je me suis dit : “Allez, je travaille dans le secteur des télécommunications, comment puis-je aider ce couple à se parler?” » se souvient-il. 

Il a trouvé une solution. Il a utilisé son téléphone intelligent pour enregistrer leurs messages, puis il a fait la navette entre les étages pour les faire écouter. C’était vieux jeu, mais il a atteint son objectif et le couple était ravi.

Ce sont ces situations, et il y en a beaucoup, qui font de lui un bénévole exceptionnel, bien que Tom, fidèle à son caractère, en tire une leçon plus profonde. 

« Chaque histoire me fait ressentir la manière dont nous pouvons saisir l’instant présent et nous assurer que chaque moment de notre vie est le plus important, » dit-il.

Un homme assis sur un rocher dans la nature travaillant sur un ordinateur portable.

Aidez à connecter les collectivités

De meilleures politiques du gouvernement sont nécessaires pour garantir aux Canadiens une meilleure connectivité.

Informez-vous