M. Paul Labranche, maire de Saint-Adelphe.

Connecter les Canadiens

Un virage à haute vitesse pour Saint-Adelphe

16 juin 2023

TELUS a investi 9 millions de dollars dans les municipalités régionales de comté (MRC) de Mékinac et Les Chenaux, déployant ses réseaux primés PureFibre et 5G dans la région. En guise de reconnaissance, la municipalité de Saint-Adelphe a répondu en nommant la route menant au site sans fil le « chemin TELUS ». 

Paul Labranche a toujours eu l’ambition de contribuer au développement économique de sa communauté. Maire de Saint-Adelphe, une communauté d’environ 1 000 personnes située à 60 kilomètres au nord-est de Trois-Rivières, il a vu sa municipalité grandir à vitesse grand V depuis l’arrivée de la téléphonie cellulaire et de la fibre optique de TELUS en 2022. Les changements positifs sont décuplés : plus de familles choisissent Saint-Adelphe pour s’y établir, un nouveau Centre de la petite enfance (CPE) voit le jour et les agriculteurs, piliers de l’économie locale, misent sur les technologies pour être plus efficaces.  

« Malheureusement, avant 2022, peu de gens s’établissaient à l’année à Saint-Adelphe parce que la connectivité était limitée. Maintenant, plusieurs résidents saisonniers sont devenus des résidents permanents », soulève M. Labranche. 

En six mandats à la tête de la municipalité, celui-ci est bien conscient de l’importance de la technologie dans le développement d’une collectivité. En raison de la rivière Batiscan qui attire des résidents saisonniers, la population de cette localité pittoresque de la Mauricie pouvait grimper, l’été, de près de 40 pour cent. Ceux-ci viennent profiter de la rivière, admirer les chutes du Manitou, se reposer dans l’un des nombreux chalets ou découvrir la nature par ses nombreux sentiers pour véhicules hors route. 

Néanmoins, faire croître les habitants permanents dans la région demeurait un défi. 

« Pour s’établir dans notre coin de pays de façon permanente, les gens nous demandaient trois choses : Internet, le service cellulaire, et une garderie. C’est ce que les familles veulent », souligne M. Labranche. 

Avec toutes ces conditions maintenant réunies, la communauté est prête à se développer davantage.  

Un symbole d’espoir

La municipalité est aujourd’hui transformée par rapport à la réalité d'il y a quelques années seulement, lorsque, en 2021, une vingtaine de maisons étaient à vendre à Saint-Adelphe. 

Aujourd'hui, toutes les maisons sont vendues. Près de 25 nouvelles familles se sont établies dans la municipalité au cours des deux dernières années. Si ce chiffre peut paraître négligeable pour certaines villes, il en est autrement pour Saint-Adelphe. 

« C’est ce qui empêche l’école de la municipalité de fermer », mentionne M. Labranche. 

Ce changement à grande vitesse fait suite à un investissement de 9 millions de dollars de TELUS dans les MRC de Mékinac et des Chenaux pour le déploiement des réseaux PureFibre et 5G, notamment à Saint-Adelphe. D’ici 2027, l’entreprise investira 11,5 milliards de dollars supplémentaires au Québec dans ses infrastructures et ses activités opérationnelles pour connecter à ses réseaux haute vitesse des milliers d’entreprises et ménages additionnels.

La population canadienne mérite un accès Internet haute vitesse résilient et fiable pour que chaque personne soit connectée à ce qui importe le plus.

En guise de reconnaissance, les élus de Saint-Adelphe ont nommé la voie menant au site sans fil le « chemin TELUS ». La nouvelle appellation a été adoptée par résolution unanime, et un panneau de rue sera installé sur le bord de la route 352. 

« Tout le monde va le voir. C’est une façon de célébrer notre passage à l’ère connectée », lance M. Labranche.

Une nouvelle connectivité pour la prospérité des entreprises

Des investissements pour la haute vitesse entraînent d’autres investissements. L’arrivée des nouvelles familles a donné lieu au projet de construction d’un centre de la petite enfance (CPE) de 26 places, le CPE Les Soleils de Mékinac, qui sera construit sur un terrain donné par la municipalité de Saint-Adelphe.

« Le nouveau CPE est un projet majeur qui tourne autour de 1,3 million de dollars, précise la directrice générale du CPE, Catherine Groleau. Il y a beaucoup d’enthousiasme des familles. Pour certaines, c’est la première fois qu’elles auront accès à des services de garde. »

Mme Catherine Groleau, directrice générale du CPE Les Soleils de Mékinac

Selon Mme Groleau, la connectivité de TELUS a pesé lourd dans la décision de construire un CPE à Saint-Adelphe. « On utilise l’informatique pour la gestion des présences et nos serveurs sont à Saint-Tite, où est notre bureau principal. Tout se fait par l’entremise d’Internet. Ça nous prend une bonne connexion pour fonctionner. Notre système comptable est aussi à distance. Ça facilite le travail de notre personnel. On communique avec les parents par une application mobile. On est capable de leur envoyer des informations sur leur enfant et des photos en temps réel. » 

La connectivité de TELUS procure également des avantages considérables dans le travail des agriculteurs de Saint-Adelphe. C’est le cas d’Alexis Montambault, jeune producteur laitier et copropriétaire de la Ferme Montambault-Tessier, qui utilise des appareils branchés au Wi-Fi dans son étable. 

« Le logiciel de gestion du troupeau est sur Internet. Il communique avec mon cellulaire, comme pour le contrôle laitier et les enregistrements. Je ne retomberais pas au temps de mon père avec des calendriers et des roulettes en carton. »

Alexis Montambault, jeune producteur laitier et copropriétaire de la Ferme Montambault-Tessier.

La haute vitesse a complètement révolutionné les pratiques de M. Montambault. Un système d'automatisation alimentaire connecté à Internet permet d’être plus efficace dans un contexte de pénurie de main d'œuvre. Des outils de surveillance permettent de vérifier les activités dans les champs. Les logiciels de comptabilité qui fonctionnent avec une connectivité permettent aussi d'économiser beaucoup de papier et de faciliter la gestion de l’entreprise. M. Montambault participe même à des encans en ligne pour acheter sa machinerie agricole. 

« Il y a moins de pertes de temps; le travail est plus efficace et l’information est plus rapide à trouver. L’organisation de mon travail s’est améliorée », souligne M. Montambault. 

Mieux encore, l'agriculteur de 28 ans apprécie la possibilité de parler au téléphone lorsqu'il est sur le terrain. Auparavant, les appels étaient souvent interrompus lorsqu'il se déplaçait dans différentes zones de ses 205 acres de terre.

« Désormais, j'ai accès à toutes les informations dont j'ai besoin, où que je me trouve », dit-il. « Je vis moins d’isolement. »

Pour sa part, M. Labranche est emballé par l’évolution de sa municipalité et des occasions de développement que permettent la haute vitesse et le réseau cellulaire. 

« C’est un grand pas en avant », lance-t-il. « Le chemin TELUS devient notre symbole d’un avenir plus prometteur. »