La municipalité régionale de Wood Buffalo

Connecter les Canadiens

Une connectivité qui change des vies à Wood Buffalo

Dec 2, 2022

Cet article a été initialement publié en anglais sur

L’année dernière, Blair Lemaigne avait réalisé la moitié de son examen final en ligne pour son cours d’assistant en pharmacie lorsque la connexion Internet de la Première Nation des Chipewyan des Prairies a été interrompue.

Pour éviter un échec, il a dû obtenir une note fournie par son fournisseur d’accès Internet pour prouver à son enseignant que sa connexion avait été interrompue.

« J’étais très anxieux », se souvient M. Lemaigne. Il travaille dans le domaine de l’éducation et de la formation au sein de la Première Nation de 1 000 membres située dans le nord-est de l’Alberta.

La situation n’était pas inattendue : la connexion Internet est souvent irrégulière et en retard depuis longtemps dans cette région.

Selon le

, 87,8 pour cent de tous les ménages de l’Alberta ont un service Internet à large bande fiable; ce nombre tombe à 33,2 pour cent dans les régions rurales. Parmi les réserves des Premières Nations, seulement 19,6 pour cent des ménages ont accès à un service de niveau minimal selon le CRTC.

« C’est réellement difficile », a déclaré M. Lemaigne.

Toutefois, les temps changent. TELUS, soutenue par le cofinancement de la municipalité régionale de Wood Buffalo, a commencé la construction de son réseau PureFibre de premier plan à l’échelle mondiale.

L’investissement de 21 millions de dollars représente le premier projet de réseau PureFibre de TELUS installé sur des terres autochtones en Alberta et il permettra à quatre collectivités métisses et à trois collectivités des Premières Nations, y compris celle des Chipewyan des Prairies, d’avoir un accès Internet hyperrapide et fiable, à égalité avec les centres urbains, d’ici la fin de 2023. Il sera alors possible d’accroître les occasions de formation et d’éducation, d’améliorer l’accès aux soins de santé et aux programmes culturels et linguistiques et de favoriser le développement économique.

Blair Lemaigne, comme beaucoup d’autres personnes ici, en meurt d’impatience.

« C’est comme de l’or », a-t-il souligné. « La fibre optique ne changera pas seulement l’éducation, mais beaucoup d’autres choses pour la Première Nation des Chipewyan des Prairies. Elle nous permettra d’accéder au monde moderne. »

TELUS travaille également avec toutes les sept collectivités autochtones pour veiller à ce que la construction du réseau soit appropriée sur les plans environnemental et archéologique. Avant d’entreprendre les travaux dans la collectivité métisse de Conklin, par exemple, l’entreprise technologique, en collaborant avec la communauté, a utilisé un géoradar pour s’assurer que les travaux ne perturbent pas un ancien lieu de sépulture se trouvant dans la région, a expliqué Valerie Quintal, directrice du CRDAC et présidente de Conklin Métis Local 193, un hameau rural. Mme Quintal a ajouté que le partenariat avec TELUS est avantageux pour sa collectivité, y compris les petites entreprises, les écoles et les ménages individuels.

« Ça améliore la qualité de tout », a-t-elle indiqué.

Shane Janvier, conseiller des Chipewyan des Prairies, est du même avis, notant que de nombreux membres de sa collectivité dépendent d’Internet pour communiquer avec leur famille éloignée.

« Notre capacité de communiquer sur Facebook est probablement ce qui compte le plus pour notre collectivité. C’est comme le Daily Bugle pour nous », nous a-t-il informés. « Si ça nous permet d’être au même niveau que le reste du monde, c’est formidable. »

Les investissements dans le réseau à Wood Buffalo sont un parfait exemple de l’engagement continu de TELUS envers la réconciliation avec les peuples autochtones. 

TELUS a élaboré un processus inclusif et culturellement approprié en collaboration avec les organismes et gouvernements autochtones afin de s’assurer que les peuples autochtones bénéficient d’un accès crucial à Internet haute vitesse et à des solutions mobiles, où et quand le besoin se fait sentir. Le résultat? Une amélioration des soins de santé et du système d’éducation, des communautés plus fortes, un développement économique et une revitalisation linguistique et culturelle. 

Bon nombre de ces résultats prometteurs, attribuables aux Autochtones, sont présentés dans le

, publié le 22 novembre. Ce rapport présente les objectifs de réconciliation de l’entreprise et fournit des mises à jour claires qui en assurent les responsabilités de la société. Cette année, par exemple, TELUS a fait don de 200 000 $ aux bénéficiaires du nouveau Fonds pour les collectivités autochtones, qui soutient les programmes sociaux, de santé et communautaires dirigés par des Autochtones. Parmi les quatre premiers bénéficiaires du Fonds, notons l’organisme albertain sans but lucratif
Indigenous Knowledge and Wisdom Centre
(IKWC), dirigé par les Premières Nations. TELUS a versé une subvention à IKWC pour soutenir la croissance du programme de trousses de ressources sur les traités destinées aux écoles administrées par les bandes autochtones dans les territoires visés par les Traités 6, 7 et 8. Les trousses sont conçues pour présenter des concepts d’un point de vue autochtone aux éducateurs, étudiants, administrations, membres de la communauté et parents. 

Dans le cadre du plan d’action pour la réconciliation avec les peuples autochtones, TELUS continue de favoriser l’innovation et la connectivité en répondant aux besoins des collectivités autochtones. 

« À TELUS, nous collaborons depuis longtemps avec les peuples autochtones dans le cadre de notre engagement significatif à leur fournir une connectivité, des outils et des ressources de premier plan qui mènent à la réalisation d’objectifs communautaires, sociaux, économiques et de gouvernance, comme le met en lumière le rapport », explique Tony Geheran, vice-président à la direction et chef de l’exploitation.

Apprenez-en plus sur l’engagement que TELUS a pris envers les peuples autochtones et leur connectivité et consultez le

.

Explorez des articles similaires