Maad'ookiing Mshkiki | Partage des connaissances médicales

L’infographie de cette page peut être expliquée comme suit :

L’image est une représentation graphique d’un porc-épic avec des aiguilles du vaccin contre la COVID-19 placées par-dessus les aiguilles du porc-épic. Il y a ensuite cinq appels vers du texte explicatif sous les sujets des « gras », « sels », « sucres », « solution saline » et « fragment de code génétique »

Voici le texte à l’appui :

Partage des connaissances médicales. Mise en commun des connaissances et des perspectives des Premières Nations, des Inuits et des Métis sur les vaccins contre la COVID-19.

En janvier 2021, deux vaccins à ARN messager (ARNm) sont approuvés par Santé Canada : Pfizer-BioNTech et Moderna. De manière générale, les ingrédients les plus communs des vaccins incluent :

Gras

Une petite molécule de graisse qui transporte l’ARN-messager dans l’organisme pour que celui-ci sache qu’il doit se mettre au travail.

Sels

Stabilise le pH (l’acidité) du vaccin, protège la molécule de graisse et aide l’organisme à absorber la solution.

Sucres

Contribue à stabiliser et à protéger les composants du vaccin pendant l’entreposage.

Solution saline

Veille à ce que la teneur en sel du vaccin corresponde approximativement à celle du sang.

Fragment de code génétique

Indique à l’organisme de fabriquer la protéine de spicule de la COVID-19, qui est inoffensive sans le reste du virus. Le système immunitaire commence ensuite à créer des anticorps pour cibler la nouvelle protéine. L’ARN-messager ne reste pas dans l’organisme et ne pénètre pas dans les cellules.