Passer au contenuPasser au chercher
TELUS Impact Social
TELUS Impact Social
Membres de l’équipe Traction on Demand assis sur les marches de leur bureau à Nelson, en C.-B.

Connecter les Canadiens

Les grandes entreprises technologiques s’installent dans les petites villes canadiennes

Jun 15, 2020

Au dessus: Les employés de Traction on Demand et leurs familles se réunissent au soleil pour un pique-nique, en respectant les mesures de distanciation physique, à l’extérieur de leur nouveau bureau au-dessus du Royal Canadian Legion, dans le centre historique de Nelson en Colombie-Britannique. Propulsée par TELUS PureFibre, la compagnie aspire à une croissance chapeautée par la 5G à venir. TOM WEAGER PHOTOGRAPHY

Depuis près de 100 ans, l’édifice imposant de trois étages situé à l’intersection des rues Victoria et Stanley au centre-ville de Nelson est le siège de la filiale 51 de la Légion royale canadienne.

Au fil des ans, l’organisme est venu en aide aux vétérans, aux familles et aux résidents de la ville historique de Kootenay-Ouest qui compte environ 10 000 habitants.

Toutefois, la filiale était en difficulté financière, et l’équipe de direction a décidé à contrecœur qu’il était temps de vendre l’édifice. Au moment même où le réaménagement semblait inévitable, le destin est venu frapper à la porte.

Greg Malpass est un autochtone originaire de Nelson et entrepreneur de profession. En 2007, il a fondé l’entreprise Traction on Demand (ToD), l’une des plus grandes entreprises d’experts-conseils et de développement d’applications Salesforce en Amérique du Nord. 

À l’occasion d’un sommet sur la technologie en Colombie-Britannique, M. Malpass a fait la rencontre fortuite d’un représentant gouvernemental du développement économique originaire de sa ville natale. Au même moment, TELUS venait d’annoncer un investissement de 20 millions dollars pour accélérer le développement du réseau à fibre optique de Nelson. Il n’en fallait pas plus pour faire naître chez lui une idée novatrice.

M. Malpass a fait l’acquisition de l’édifice de la Légion et a négocié un contrat de cession-bail sur 20 ans qui permettrait à l’organisme de poursuivre sa mission. En vertu de ce contrat, les membres de l’organisme continueront d’occuper l’étage principal et le sous-sol tandis que ToD s’installera au deuxième et au troisième étage dans le cadre de sa stratégie visant à stimuler le développement des technologies de pointe dans les petites villes.

Niché dans les montagnes de Selkirk, Nelson est parmi les premières collectivités à ressentir les avantages d'un plan ambitieux de Traction on Demand pour créer des emplois de haute technologie dans les centres non urbains. TOM WEAGER PHOTOGRAPHY

Cette initiative permettra de créer de nouveaux emplois bien rémunérés à Nelson, dont l’économie est principalement axée sur les ressources naturelles à l’heure actuelle. Elle combine des occasions de croissance dans le secteur des technologies avec la connectivité du réseau TELUS PureFibre, pour inciter les jeunes et les familles à rester dans leur région plutôt que de migrer vers les grandes villes. Lorsqu’il sera pleinement opérationnel vers la fin de 2020, le programme devrait permettre de créer 45 emplois aux deux étages supérieurs de l’édifice. 

Pour M. Malpass, c’est aussi une manière de redonner à sa communauté. 

« Avoir grandi dans une petite ville a largement contribué à façonner l’homme que je suis devenu, et ce que fait ToD aujourd’hui. Comme beaucoup de personnes ayant grandi en région, j’ai toujours voulu trouver des façons créatives d’harmoniser le travail et le plaisir », dit-il.

La puissance de la connectivité

La créativité est le pilier de ToD, et c’est elle qui motive nos quelque 700 employés, affectueusement appelés « tractionites ».

Cependant, cette initiative a besoin d’un réseau fiable et puissant pour réussir.

Or, il s’avère que les bureaux de TELUS sont situés juste de l’autre côté de la rue de l’édifice de la Légion royale canadienne.

« Nous n’avons qu’à nous brancher directement en face », lance à la blague Chris Peacock, vice-président, Marketing et alliances, en parlant du réseau TELUS PureFibre. 

Plus sérieusement, M. Peacock affirme que ToD ne pourrait pas mener à bien sa stratégie sans la puissance du réseau de fibre optique. Chaque brin de fibre optique de la grosseur d’un cheveu accélère les vitesses de connexion pour les foyers, les entreprises, les hôpitaux, les universités et les écoles, ce qui permettra de répondre à la demande en données pour des générations à venir.

Surtout, le réseau donne aux villes un avantage technologique et économique pour tirer pleinement parti de la révolution imminente de la technologie 5G à l’échelle mondiale. 

C’est pourquoi TELUS investit 20 millions de dollars pour brancher plus de 90 pour cent des foyers et des entreprises de Nelson directement à son réseau à fibre optique et améliorer la connectivité mobile dans toute la région. Récemment, TELUS a achevé la construction de deux tours cellulaires à Nelson et dans le village de Slocan. Elle a aussi mis à niveau son site de services mobiles à Rossland, ce qui lui permet d’offrir une connectivité cellulaire plus fiable et plus performante aux habitants de la région, à ses entreprises et aux visiteurs. 

« La puissance du réseau est le moteur de notre entreprise », affirme M. Peacock. « L’époque des ordinateurs centraux et des serveurs est révolue. Aujourd’hui, notre entreprise évolue entièrement en nuage. De cette façon, notre équipe peut travailler de n’importe où, à condition d’avoir une connexion Internet.

À mesure que les réseaux 5G seront déployés à Nelson et dans les autres centres non urbains, ToD continuera de croître en s’appuyant sur la connexion de prochaine génération offerte par la fibre optique.

« Une grande part de ce que nous concevons, développons et construisons repose sur la prémisse que la connectivité continuera sur une pente ascendante », affirme M. Peacock.

Avenir du travail

En mars dernier, lorsque la direction de l’entreprise a entrevu la possibilité d’un long confinement en raison de la pandémie de COVID-19, elle a immédiatement pris les devants. En moins de 24 heures, toutes les mesures nécessaires étaient en place pour permettre aux employés de travailler exclusivement à la maison. Cette situation a également permis de prendre conscience de l’importance de la technologie 5G dans un contexte où les Canadiens et les entreprises d’ici réexaminent où et comment ils travaillent.

M. Malpass et son équipe ont maintenant les yeux tournés vers l’avenir du réseau 5G.

« La pandémie et la distanciation physique ont fait prendre conscience à toute la planète de l’importance de la connectivité », dit-il.

Maintenant que le gouvernement autorise la reprise graduelle des activités et des déplacements, ToD est de plus en plus sûre qu’elle est sur la bonne voie.

Elle voit la valeur de son initiative pour les centres non urbains et pour ses jeunes employés dans les petites villes du Canada et des États-Unis.

À Nelson, par exemple, l’âge moyen est de 35 ans.

En vertu d'un contrat de location avec Traction on Demand, les membres de la succursale occuperont le rez-de-chaussée et le sous-sol, tandis que la société emménagera dans les deux derniers étages dans le cadre de son «initiative de petite ville» de haute technologie. TOM WEAGER PHOTOGRAPHY

L’entreprise a été en mesure d’y attirer des employés locaux et des environs. Will Buchanan, un tractionite originaire du centre du Colorado, y a d’ailleurs emménagé avec toute sa famille (trois garçons de 8, 5 et 2 ans) en août dernier.

Les politiques du gouvernement creusent davantage le fossé numérique au Canada et empêchent les Canadiens en région rurale de bénéficier d’une connexion Internet optimale. Vous pouvez contribuer à changer les choses.

Les paysages montagneux et les lacs se sont avérés très attrayants. Nelson est également reconnue pour être une communauté amicale, ouverte et axée sur la famille. 

Selon M. Buchanan, gestionnaire de projet au sein de ToD, la clé de la réussite est une connexion Internet rapide et fiable.

« Cela est absolument primordial et fait partie intégrante de notre croissance future à Nelson », dit-il.

M. Malpass est lui aussi de cet avis : 

« De nos jours, les gens s’attendent à bénéficier du meilleur service offert dans leur région. Nous croyons que notre capacité à travailler ne devrait pas être limitée par notre emplacement géographique. »

Explorer similaire

Deux hommes debout dans un champ souriant et regardant une tablette.

Aidez à améliorer la connectivité dans les régions rurales du Canada

De meilleures politiques du gouvernement sont nécessaires pour aider les Canadiens vivant dans les régions rurales à avoir accès à Internet haute vitesse.

Faites-vous entendre