Sécurité en ligne / 11 juin 2020

Se protéger tous ensemble

Canadian Centre for Child Protection

Canadian Centre for Child Protection

20-0716 - Staying safe together

Conseils pour protéger vos jeunes internautes en congé scolaire

Les écoles étant fermées à cause de la COVID-19, les enfants qui sont à la maison auront probablement plus de temps pour Internet. Le Centre canadien de protection de l’enfance, à travers son programme Cyberaide.ca, appelle les familles à parler de sécurité en ligne et à se donner des moyens de veiller au bien-être numérique de chacun.

Ce que tout parent doit savoir

  • Votre enfant voudra peut-être passer plus de temps à communiquer avec ses amis sur des plateformes de diffusion en direct ou de conversation vidéo. Expliquez à votre enfant qu’une capture d’écran ou une séquence tirée d’une diffusion en direct ou d’une conversation vidéo peut être utilisée contre lui (même par des gens qu’il connaît) pour le mettre dans l’embarras ou lui faire du tort. Certaines applis et plateformes de diffusion en direct sont dotées de fonctions permettant à quiconque d’envoyer des messages privés à votre enfant. Pour en savoir plus sur les risques de la diffusion en direct et les moyens de protéger votre enfant, visitez ParentsCyberAvertis.ca/direct.
  • Les jeux en ligne sont un autre moyen pour votre enfant de communiquer avec ses amis et de passer le temps. Comme les plateformes de diffusion en direct, les plateformes de jeu sont des endroits où votre enfant pourrait recevoir des demandes de conversation ou des messages privés venant de personnes qu’il ne connaît pas dans la vraie vie. Par exemple, Cyberaide.ca a publié une alerte au sujet du populaire jeu en ligne multijoueur Roblox après avoir reçu des signalements de demandes de rencontre en personne ou de messages suggestifs envoyés à des joueurs de moins de 12 ans. Pour en savoir davantage sur les précautions à prendre avec les jeux en ligne, lisez l’article Déjouer le danger sur ParentsCyberAvertis.ca.
  • TikTok est une appli extrêmement populaire auprès des préados et des ados, qui auront peut-être envie de passer plus de temps à créer et à publier du contenu. Les ados sont parfois tentés de prendre des risques ou de poser des gestes explicites pour gagner des abonnés ou recueillir des mentions j’aime pour une vidéo. Ils pourraient être encore plus tentés de le faire dans le contexte de défis lancés par TikTok ou par la communauté. La plupart de ces défis relèvent de tendances virales futiles ou d’opérations de marketing, mais certains peuvent s’avérer dangereux. Pour vous renseigner sur TikTok et les précautions à prendre pour les préados et les ados, lisez notre article Coup d’œil sur TikTok.
  • Ces deux dernières années, les analystes de Cyberaide.ca ont traité 600 signalements de leurre où des adultes ont communiqué électroniquement avec des enfants à des fins sexuelles par l’entremise d’applis et de services comme Facebook/Messenger, Instagram, Snapchat et KIK, des jeux en ligne, etc. Pour vous renseigner sur les tactiques utilisées par les abuseurs pour amadouer des enfants sur Internet, cliquez cyberaide.ca/conditionnement.

Conseils aux parents

  1. Parlez souvent de sécurité en ligne avec votre enfant. Prenez soin de discuter des jeux en ligne auxquels ils jouent, des applis qu’ils utilisent et des personnes avec qui ils communiquent. Vous trouverez des amorces de conversation âge par âge sur le site ParentsCyberAvertis.ca.
  2. Expliquez à votre enfant que vous exercerez un droit de regard sur ses activités en ligne et établissez ensemble des règles entourant les textos, les médias sociaux, la diffusion en direct et les jeux (avec qui? sur quelles applis? etc.).
  3. Familiarisez-vous avec les contrôles parentaux sur les ordinateurs, téléphones et tablettes ou revérifiez-les. Certains appareils permettent aux parents d’activer des restrictions applicables à certaines applis et fonctions de l’appareil ainsi qu’à des sites de médias sociaux et à des contenus en ligne.
  4. Si votre enfant est plutôt jeune, aidez-le à créer son nom d’utilisateur, son mot de passe et son profil, et veillez à rendre son profil privé. S’il s’agit d’un préado ou d’un ado, assurez-vous de connaître le nom d’utilisateur ou le pseudonyme ainsi que le mot de passe et l’adresse courriel qu’il utilise pour se connecter à ses applis, jeux et comptes de médias sociaux.
  5. Aidez votre préado ou votre ado à régler les paramètres de confidentialité de ses applis, jeux et comptes de médias sociaux. Avec un compte privé, l’utilisateur peut accepter ou refuser des abonnés ou des demandes d’amitié, décider qui peut voir ses vidéos et limiter les messages entrants à ses abonnés ou amis. Mettez-vous d’accord sur les personnes que votre préado peut accepter comme abonnés ou amis.
  6. Dites à votre enfant que si, pendant une interaction en ligne, quelque chose ou quelqu’un le met mal à l’aise, il peut vous en parler sans craindre de se faire priver d’Internet ou d’avoir des ennuis. Rappelez-lui que sa sécurité vous importe plus que tout.
  7. Si vous voyez, lisez ou entendez quoi que ce soit de sexuel envers votre enfant venant d’un internaute adulte, faites un signalement à Cyberaide.ca.

Et n’oubliez pas qu’aucun filtre ni contrôle de sécurité ne saurait remplacer l’encadrement parental et la communication.

Mots-clés:
Enfants et technologie
Rôle comme parent
Habitudes sécuritaires en ligne
Partagez cet article avec vos amis :

Il y a plus à explorer

Sécurité en ligne

Plan de cours : C’est confidentiel

Télécharger le plan de cours

Sécurité en ligne

Être votre propre service informatique

Compte tenu des ordonnances de maintien à domicile en 2020 et des directives d’éloignement physique, de nombreuses familles à travers le pays ont dû s’adapter…

Lire l'article

Sécurité en ligne

Les cappers : qui sont-ils et quel danger représentent-ils pour les jeunes internautes?

La vérité, c’est qu’on n’est pas assez direct dans nos propos sur la sécurité en ligne et les prédateurs d’enfants. On se cache derrière des tournures…

Lire l'article