Skip to content

Les trois règles d’or de l’approvisionnement de la chaîne du froid

10 mai 2022

L’approvisionnement de la chaîne du froid permet de gérer les exigences en matière de température et de garantir que les aliments sont transportés de manière sûre et durable.


Nous allons explorer les trois règles d’or de la gestion de la chaîne du froid en Australie et la manière dont la technologie peut aider.

Le chemin qui mène les aliments du site de production à l’assiette peut être long dans un pays aussi vaste et ensoleillé que l’Australie. Un produit alimentaire sur trois est perdu ou jeté en cours de route chaque année, souvent à cause d’une rupture dans la chaîne du froid, qui est le transport réfrigéré et le stockage d’aliments frais, réfrigérés et congelés de la ferme ou de l’usine jusqu’au point de vente. Lorsque la nourriture est transportée sur de longues distances, elle passe entre les mains de plus de fournisseurs, transporteurs, distributeurs et marchands. La chaîne du froid a ainsi plus de chance d’être rompue, ce qui peut entraîner la détérioration des aliments.

En Australie, des conditions sont en place pour les aliments, comme des exigences en matière de température maximale et minimale, de durée pendant laquelle un produit alimentaire peut rester non réfrigéré et de rotation des stocks pour garantir que les produits sont vendus avant leur date de péremption.

Une chaîne du froid qui ne connaît pas de rupture assure une nourriture salubre au consommateur. Une rupture dans la chaîne du froid peut altérer la qualité de la nourriture et sa durée de conservation dans les rayons, la rendant potentiellement dangereuse à consommer et augmentant la probabilité de gaspillage, de risques, de rejets ou de plaintes de clients. Intéressons-nous de plus près aux règles qui entourent l’approvisionnement de la chaîne du froid en Australie.

« Jamais au-dessus de »

La règle « jamais au-dessus de » concerne la température maximale à laquelle la nourriture peut être transportée, stockée et manipulée. La nourriture réfrigérée doit également respecter une température « à maintenir au-dessus de » pour garantir que la nourriture n’est pas endommagée lorsqu’elle est congelée.

Bien que les fabricants et les producteurs soient responsables des températures « jamais au-dessus de » et « à maintenir au-dessus de », les directives de l’Australian Food and Grocery Council (le Conseil australien de l’alimentation et de l’épicerie) recommandent que la nourriture réfrigérée ne dépasse jamais les 5 °C et que la nourriture congelée ne dépasse jamais les -18 °C. Ces mêmes directives recommandent que les aliments réfrigérés soient maintenus à une température au-dessus de 0 °C pour éviter la détérioration due à la formation de cristaux de glace. De plus, les températures doivent être indiquées dans tous les documents qui accompagnent la nourriture et communiquées à chaque étape de la chaîne du froid.

Une étude récente menée dans le secteur du commerce alimentaire par l’équipe Muddy Boots de TELUS Agriculture a mis en lumière des inquiétudes concernant la salubrité alimentaire de produits à haut risque qui dépassaient largement les températures énoncées dans les directives pendant leur transport. Plus de la moitié des trajets ne respectaient pas les directives en matière de température, et 25 % de ces trajets ont posé des risques pour la salubrité alimentaire.

Durée maximale de conservation sans réfrigération

La règle sur la durée maximale de conservation sans réfrigération précise le temps durant lequel un aliment peut rester en dehors d’un environnement dont la température est contrôlée sans rompre les conditions de la chaîne du froid.

Bien que les limites de temps soient posées par les producteurs et les fabricants, les directives de l’Australian Food and Grocery Council recommandent que les aliments réfrigérés ne dépassent pas 20 minutes en dehors d’un réfrigérateur. Pareillement, la nourriture congelée déchargée ou envoyée à une température ambiante ne devrait pas passer plus de 20 minutes hors du froid, ou 60 minutes dans les environnements climatisés qui affichent une température entre 5 °C et 15 °C et 90 minutes dans les endroits réfrigérés de 0 °C à 5 °C. Par exemple, la crème glacée ne doit pas être plus de 20 minutes hors du congélateur dans les endroits frais, et ne devrait jamais être stockée à température ambiante.

La règle sur la durée maximale de conservation sans réfrigération permet de maintenir la qualité d’un produit, qui peut rapidement se détériorer si les limites de temps et les seuils de température sont dépassés. D’après notre étude, les produits passent une longue période – 24 heures ou plus – dans des remorques pendant le transport, et les directives sur les températures ne sont pas respectées au cours du chargement et du déchargement, ainsi que sur certaines voies d’approvisionnement.

Premier périmé, premier sorti

Les aliments avec une date de péremption plus proche r doivent être les premiers à être livrés ou utilisés. Ce simple principe de rotation de stock permet de réduire le gaspillage alimentaire, mais nécessite un système de gestion des stocks adéquat pour fonctionner. La nourriture peut ne pas être livrée en fonction de sa date d’expiration, et les légumes frais les plus récemment livrés sont généralement davantage à portée de main. Cette règle s’applique tout au long de la chaîne d’approvisionnement, des fournisseurs et transporteurs aux centres de distributions et marchands.

L’importance de tenir des dossiers

La tenue stricte d’un dossier sur la chaîne du froid est la seule façon d’assurer que les conditions de la chaîne du froid soient respectées. La mauvaise tenue de dossiers ne permet pas de garantir la salubrité des aliments aux consommateurs et pourrait en soi être un motif de rejet des marchandises.

Balayez-la. Déchirez-la. Collez-la. Envoyez-la.

Notre solution en matière de chaîne du froid simplifie la conformité de la chaîne du froid, autonomise les producteurs, les grossistes et les marchands dans leur surveillance des données sur la qualité, la conformité et la température à chaque étape. Le résultat? Une meilleure salubrité alimentaire, une réduction du gaspillage et une plus longue durée de conservation, et cela en gérant votre inventaire et en suivant les meilleures pratiques en matière de chaîne du froid sur une plateforme numérique simple d’utilisation.

Notre étiquette RFID jetable et sans contact a été spécialement conçue pour la chaîne du froid alimentaire, permettant une surveillance précise de la température de quasiment n’importe quel produit, des producteurs aux magasins. Chaque étiquette a la taille et l’épaisseur d’une carte postale, ce qui fait qu’elle peut être collée sur un emballage pour offrir un reflet plus précis de la température. Vous n’avez qu’à balayer le code à barres et déchirer la bande pour l’activer.

« Nous prévoyons d’utiliser le gestionnaire de la chaîne du froid pour témoigner de notre engagement continu envers la salubrité et la qualité des aliments », a déclaré Michael Rogers, responsable de la santé, de la sécurité et de la conformité aux fermes Sundrop.

Pour en savoir plus sur notre solution Gestionnaire de la chaîne du froid, demandez une démonstration gratuite dès aujourd’hui. Si vous êtes en Australie, rendez-vous sur muddyboots.com/greenlightaustralia ou envoyez un courriel à sean.verlander@muddyboots.com.