Skip to content
Farmer and consultant in field looking at tablet | TELUS Agriculture

L’agriculture branchée : bâtir l’avenir de l’agriculture grâce à la 5G

5 octobre 2021

La technologie de pointe et les données propulsent l’avenir de l’agriculture. La clé pour bâtir un tel avenir? Une meilleure connectivité. Explorer un avenir agricole intelligent grâce à la connectivité accrue et à la 5G.


En quoi la connectivité est-elle importante? On estime que si la connectivité est mise en œuvre efficacement en agriculture, le secteur pourrait ajouter une plus-value de 500 milliards de dollars au PIB mondial.

Deux membres de notre équipe, soit Neil Van Seters, vice-président, Produits à l’échelle mondiale, Agroentreprises, et Breanne Kielich, directrice générale, Marketing et communications, ont examiné les possibilités associées à une connectivité accrue et la façon dont la 5G peut aider les agriculteurs à pratiquer une agriculture plus autonome et intelligente à l’avenir.

Ce qui suit est la traduction de la transcription d’une entrevue vidéo ayant été modifiée à des fins de clarté et de respect des limites d’espace.

Breanne Kielich (BK): Quelles possibilités offre une amélioration de la connectivité pour les agriculteurs?

Neil Van Seters (NVS) : Pour nous, il ne s’agit pas d’améliorer la couverture juste pour la forme. Il s’agit plutôt de permettre aux agriculteurs de gérer leur exploitation en temps réel et de disposer des renseignements nécessaires au moment et à l’endroit voulus.

Par exemple, pendant qu’il surveille en temps réel ses cultures, l’agriculteur pourrait contacter un conseiller en agronomie pour obtenir une recommandation sur une intervention à effectuer, contacter un vendeur de matériel pour connaître la signification d’une indication sur un tracteur ou même examiner les plans de culture pour valider les progrès attendus.

Avec une meilleure connectivité, les agriculteurs pourront cultiver et prendre des décisions en temps réel, plutôt que de passer leur soirée connectés pour faire le suivi de leurs observations notées sur le terrain. BK : Nous entendons beaucoup de choses sur la 5G. Comment fonctionne-t-elle et en quoi est-elle différente?

NVS : La 5G est la toute dernière technologie déployée par des entreprises comme TELUS et d’autres fournisseurs de télécommunication dans le monde. C’est une immense avancée en ce qui concerne la performance et la capacité des réseaux. Elle est comparable à l’innovation survenue dans le monde des réseaux câblés avec l’arrivée des technologies à fibre et de la fibre directement à la maison. Le plus grand intérêt des technologies comme la fibre et la 5G, c’est que le réseau ne constitue plus un frein à l’innovation. BK : Qu’est-ce que la 5G pourrait apporter aux agriculteurs?

NVS : C’est plutôt ce qu’elle permettra de faire demain qui importe. Nous pouvons faire beaucoup de choses avec la 4G aujourd’hui, avec les dispositifs connectés et l’accès en temps réel à l’information sur le terrain. La 5G ouvre la porte à un avenir qui intègre la réalité augmentée, l’agriculture pleinement autonome, des milliers de capteurs et la prise de décision, en temps réel partout sur la ferme, basée sur les données issues de ces capteurs.

Imaginons des centaines de caméras dans un champ transmettant des images en temps réel à un serveur de calcul périphérique. Le serveur identifie un type d’insectes présents dans une zone du champ, puis dépêche à distance un drone autonome pour pulvériser un insecticide dans cette zone spécifique pour ce type précis d’insectes. Ce n’est qu’un exemple illustrant comment une infrastructure basée sur la 5G peut favoriser l’émergence d’une agriculture beaucoup plus autonome et intelligente.

BK : Pouvez-me donner d’autres exemples de solutions exploitant la 5G?

NVS : De nombreuses solutions développées actuellement tireront profit de la 5G. Par exemple :

  • Carbon Robotics a créé un robot qui utilise des lasers pour détruire 100 000 mauvaises herbes par heure couvrant de 15 à 20 hectares par jour sans perturber le sol ou les plantes. Celui-ci fonctionne continuellement, de façon autonome.

  • L’outil iSCOUT de Pessl utilise des caméras pour identifier et recenser les insectes dans un champ. La 5G pourrait permettre à un tel outil de déclencher une prise de décision instantanée, par exemple piéger ou détruire les insectes une fois ceux-ci détectés.

  • Nous assistons à l’essor de détecteurs de bétail ultra-perfectionnés permettant de relier de grands troupeaux à toute une batterie de dispositifs. Ceux-ci surveillent chaque aspect de la vie des animaux afin qu’ils reçoivent les meilleurs soins possible des éleveurs.

BK : Nous entendons aussi beaucoup parler de la réalité augmentée. En quoi peut-elle s’avérer utile en agriculture?

NVS : Nous pouvons imaginer un avenir dans lequel les agriculteurs pourront, lorsqu’ils seront sur le terrain, vivre une expérience de réalité augmentée leur permettant de voir les cultures ayant été pulvérisées, le produit utilisé, les dates de pulvérisation ou la quantité d’eau et de soleil reçue par chaque plante. Ils pourraient aussi obtenir en temps réel des recommandations d’interventions à mettre en œuvre. BK : Merci, Neil. L’avenir s’annonce vraiment prometteur aussi bien pour l’agriculture que pour la connectivité.