Skip to content
Farmer and advisor in front of silos, looking at tablet.

Quatre façons de renforcer la confidentialité des données et la confiance

7 mai 2021

Semaine de la sensibilisation à la protection de la vie privée – Renforcer la confidentialité des données et la confiance dans le secteur agroalimentaire.


Dans un secteur où la confiance se cultive habituellement en personne et où les relations personnelles comptent pour beaucoup, il est important de transposer cette approche dans le monde numérique. Dans le cadre de la Semaine de la sensibilisation à la protection de la vie privée, nous explorons comment les entreprises agricoles et alimentaires peuvent prioriser la confidentialité des données et à la confiance en cette période de changements technologiques rapides.

« Pour améliorer les résultats opérationnels et la circulation de l’information dans le système alimentaire, nous devons partager des données à l’échelle de la chaîne de valeur, déclare Mike Santostefano, vice-président aux échanges de données sur l’agriculture à TELUS Agriculture. Ce partage va nécessiter l’établissement de solides liens de confiance, où toutes les parties comprennent comment leurs données sont colligées, stockées et gérées et profitent de façon équitable de leur utilisation. »

Pour aider à réaliser cet objectif, il nous présente quatre recommandations qui permettront aux entreprises de transformer leurs pratiques relatives aux données.

Respecter l’éthique des données et la transparence.

Le secteur agroalimentaire peut apprendre d’autres secteurs, comme ceux des technologies et des assurances, où les atteintes à la protection des données et leur utilisation abusive ont nui à la confiance des consommateurs et ont entraîné un examen réglementaire. L’adoption de pratiques plus transparentes peut aider les entreprises à éviter des écueils semblables. Parmi ces pratiques, on compte la transparence sur la façon dont les données peuvent être utilisées, la cueillette de l’information nécessaire seulement, l’obtention d’un consentement avant de vendre de données à une tierce partie et l’anonymisation les données pour en supprimer les renseignements personnels au moment de les utiliser dans le cadre d’analyses et de regroupements.

« Nous comparons souvent notre secteur à celui des soins de santé en ce qui a trait à la transformation numérique, mais la comparaison s’applique également à la confidentialité des données, fait valoir M. Santostefano. Nous pourrions considérablement accroître la confiance si nous traitions nos données comme on traite celles des patients – comme des renseignements personnels, de nature très délicate – et que nous remettions à leurs propriétaires les contrôles et les outils pour régir leur utilisation. »

Chercher à sensibiliser et à informer.

La progression des outils et des systèmes numériques entraîne le regroupement de l’information. Vu la grande quantité de données générées, la compréhension de l’information recueillie et de la façon dont elle sera utilisée est essentielle au renforcement de la confiance. Pour ce faire, les entreprises doivent veiller à ce que leurs politiques de confidentialité soient faciles à trouver, en plus d’assurer la portabilité des données et de rendre plus claires les règles qui régissent leur utilisation.

« La confidentialité des données doit être une responsabilité fondamentale des entreprises, sur un pied d’égalité avec la durabilité, car elle peut avoir une très grande incidence sur la réputation d’une société et la confiance à l’égard de la marque, affirme M. Santostefano. Il est important que les entreprises observent les pratiques exemplaires et les réglementations relatives aux données et mettent leurs utilisateurs au courant de la façon dont ils peuvent donner un consentement éclairé. »

Faire preuve de neutralité dans l’exercice de ses activités.

Pour exploiter, à l’échelle du système alimentaire, le potentiel des données de façon à améliorer la productivité, la planification et la rentabilité tout en produisant à des résultats sociaux, économiques et environnementaux positifs, il est essentiel de faire preuve d’une plus grande neutralité dans le façonnage de la gouvernance et de l’infrastructure des données. Cette neutralité peut aider à renforcer la confiance et à éviter les conflits sur l’accès aux données et leur propriété.

« À TELUS Agriculture, nous nous inspirions de nos racines en télécommunications, qui nous permettent de fournir les infrastructures et les outils d’échange des données, mais nous n’avons aucun intérêt à posséder ces données, souligne M. Santostefano. Prenons l’exemple des autoroutes. Nous pouvons aider à fournir les routes, mais nous ne décidons pas quelles voitures peuvent y circuler. Nous pouvons remettre les contrôles et les outils aux entreprises afin qu’elles profitent de leurs données pour se rendre du point A au point B. »

Changer notre façon de collaborer et de partager des données.

Pour assurer la réussite des protocoles de confidentialité des données et de la transformation numérique de l’industrie, aucune entreprise ne peut agir seule. La multiplication des systèmes et des outils mène à la création de silos et à la fragmentation des données – une faiblesse qui a été a rendue plus aiguë en raison de la COVID-19. Les tablettes vides des magasins et l’augmentation des prix des aliments ont révélé à quel point le système alimentaire est mondialisé et interrelié, en plus de souligner l’importance de disposer de davantage de données sur la chaîne logistique et de visibilité en temps réel.

Le fait de travailler ensemble peut aider à réglementer les pratiques relatives aux données et à accroître la sensibilisation aux normes en matière de confidentialité. La collaboration peut aussi augmenter la confiance, favoriser une meilleure interopérabilité et rendre l’innovation numérique plus rentable et réalisable pour tous. Selon M. Santostefano, les entreprises doivent être à l’aise avec un certain niveau de « coopétition » ou de travail avec un concurrent afin de regrouper ou d’optimiser les données pour réaliser une vision conjointe.

Aujourd’hui plus que jamais, les entreprises doivent centrer leur attention sur la confidentialité des données et favoriser la confiance pour aider à réaliser le potentiel des données et des technologies.

« L’accélération numérique va continuer de jouer un rôle essentiel dans le secteur agroalimentaire, conclut M. Santostefano. Travailler de concert maintenant afin de créer des pratiques et des infrastructures robustes en matière de confidentialité peut aider à garantir que tous en bénéficient. Ce faisant, les entreprises peuvent améliorer leurs résultats, leur rendement et leur efficacité tout en relevant des défis mondiaux, comme la hausse de la production alimentaire, la réduction du gaspillage et l’optimisation des ressources environnementales. »

Découvrez comment TELUS protège votre vie privée et encourage l’utilisation responsable des données pour prendre des décisions informées.

Articles recommandés

An overhead image of a farm.

Connecter le système alimentaire pour alimenter l’avenir

En savoir plus sur la mission agricole de TELUS & Biens de consommation