Intelligence artificielle / 11 décembre 2023

Les filtres fondés sur l’IA peuvent nuire à l’estime de soi. Voici pourquoi.

Nimmi Kanji

Nimmi Kanji

directrice générale, programmes à vocation sociale : TELUS Averti et TELUS pour l’avenir

Quatre ados riant devant un téléphone intelligent.

Vous souvenez-vous de l’époque lointaine où les filtres se limitaient à de mignonnes oreilles de lapin, à des lunettes de soleil à paillettes ou à une langue de chien? Aujourd’hui, l’intelligence artificielle (IA) fait partie du quotidien et les entreprises de médias sociaux (TikTok en particulier) proposent des filtres toujours plus sophistiqués.

Les filtres fondés sur l’IA ont franchi une nouvelle frontière : la limite entre le réel et l’imaginaire numérique est de plus en plus floue, si bien qu’on a parfois du mal à en croire ses yeux.

Qu’est-ce qu’un filtre fondé sur l’IA?

Ces filtres s’appuient sur l’intelligence artificielle pour analyser les formes, les couleurs et d’autres détails avant de les transformer. Parmi les filtres fondés sur l’IA qui font sensation sur TikTok, beaucoup sont des filtres vidéo.

Si ces filtres sont d’abord conçus pour divertir et stimuler la créativité, on peut aussi s’interroger quant à leur effet sur l’estime de soi et se demander s’ils intensifient la pression associée aux normes et aux attentes irréalistes en matière de beauté.

Les filtres fondés sur l’IA peuvent être amusants

Beaucoup des tendances TikTok virales qui s’inspirent de filtres fondés sur l’IA sont amusantes! Citons-en deux qui ont récemment fait fureur sur les médias sociaux :

  • Vous pouvez maintenant générer une image réaliste de votre futur bébé à l’aide d’un filtre fondé sur l’IA. Le filtre permet de combiner vos traits à ceux de votre partenaire, d’un ami ou d’une vedette. Les possibilités sont infinies, et en prime, c’est très drôle.
  • Sur TikTok, un filtre de vieillissement fondé sur l’IA vous donne une idée de ce dont vous aurez l’air quand vous serez plus âgé. Ce filtre a énormément circulé en 2023, inspirant plus de neuf millions de vidéos sur la plateforme. L’IA analyse vos traits, puis prédit votre apparence future : rides, pattes d’oie, cheveux gris, etc.

Mais ils peuvent aussi être préoccupants

Les filtres fondés sur l’IA inquiètent pour plusieurs raisons, à commencer par la protection de la vie privée. Chaque fois que vous testez un de ces filtres, vous filmez votre visage ou le prenez en photo. Où sont stockées ces images? Sont-elles utilisées à des fins autres que votre divertissement? Il y a aussi lieu de craindre que des personnes mal intentionnées se servent de filtres pour tromper ou escroquer les gens. Par ailleurs, plus les filtres fondés sur l’IA sont convaincants et sophistiqués, plus ils nuisent à l’estime de soi. Bold Glamour, un filtre lancé en février 2023, illustre parfaitement ce problème.

Avant Bold Glamour, la plupart des filtres étaient superposés au visage. Ils étaient donc faciles à repérer, car leur qualité diminuait au moindre mouvement. Mais Bold Glamour a changé la donne : grâce à une IA avancée et à l’apprentissage-machine, ce filtre recrée entièrement les traits de l’utilisateur. On peut donc bouger la tête ou remuer sa main devant son visage tout en maintenant l’illusion. Un mois après son lancement, le filtre avait été vu 400 millions de fois sur TikTok. La plateforme était inondée d’images d’utilisateurs en mode « mannequin » – phénomène intéressant, mais inquiétant.

Renee Engeln, directrice d’un laboratoire sur le corps et les médias à l’Université Northwestern, souligne que « le flou entre la réalité et la fiction peut avoir un effet durable sur l’image de soi » (traduction libre).

Suivant le lancement de Bold Glamour, plusieurs utilisateurs ont pris la parole sur TikTok pour déconstruire le standard de beauté imposé par le filtre. « C’est au naturel qu’on est le plus beau », rappelle une de ces personnes (traduction libre).

Filtre ou réalité?

Les médias sociaux compliquent l’expérience des jeunes d’aujourd’hui, et la popularité des filtres comme Bold Glamour ne fait rien pour simplifier les choses. Prenez le temps d’expliquer aux jeunes de votre entourage que l’IA donne aux filtres une apparence plus convaincante, mais qu’il existe une importante différence entre fiction et réalité. Aidez-les à aiguiser leur sens critique et à distinguer le vrai du faux. Testez différents filtres avec eux pour leur montrer la différence. Demandez-leur ce que cette expérience leur a fait ressentir, puis parlez de votre propre ressenti (les médias sociaux ont aussi des répercussions sur les adultes). En expérimentant avec eux et en créant un espace propice au dialogue honnête, vous pouvez limiter les effets négatifs des filtres sur la santé mentale et l’estime de soi des jeunes.

Mots-clés:
Applications et jeux
Partagez cet article avec vos amis :

Intelligence artificielle

Les photos nues hypertruquées à l’avant-scène

Informez-vous et informez les enfants de votre entourage sur les nus hypertruqués et sur les moyens de réduire les risques.

Lire l'article

Intelligence artificielle

Atelier TELUS Averti sur l’utilisation responsable de l’intelligence artificielle (IA) | Valider l’information provenant de l’IA

Même si les informations sont présentées comme des faits, il se peut qu’elles ne soient pas tout à fait correctes. Faites preuve d’esprit critique à l’égard du…

Regarder la vidéo

Intelligence artificielle

Atelier TELUS Averti sur l’utilisation responsable de l’intelligence artificielle (IA) | Quatre étapes à suivre pour évaluer l’information

Les informations générées par l’IA peuvent être erronées. Suivez ces quatre étapes pour départager le vrai du faux.

Regarder la vidéo