Sécurité et vie privée / 29 avril 2024

Dévoiler les arnaques bancaires élaborées : tactiques, menaces, et conseils pour se protéger

Nimmi Kanji

Nimmi Kanji

directrice générale, programmes à vocation sociale : TELUS Averti et TELUS pour l’avenir

Une personne utilisant un terminal de carte de débit

Les arnaques bancaires sont chaque année plus élaborées, les fraudeurs employant diverses tactiques pour tromper les personnes et les organisations qui ne s’y attendent pas. Selon Ipsos, 43 % des Canadiens affirment avoir été victimes d’une fraude ou d’une escroquerie au moins une fois dans leur vie. Les fraudes par carte de crédit sont les plus fréquemment signalées (21 %), suivies de loin par les fraudes par carte de débit (8 %) ou les hameçonnages en ligne (8 %). Du clonage de carte de crédit aux consultations à distance de transactions en temps réel, ces tactiques peuvent entraîner des pertes financières importantes et le vol de renseignements personnels. Il est essentiel de comprendre les tactiques employées par les fraudeurs pour se protéger de ces arnaques.

Le clonage de carte de débit est une méthode commune que les fraudeurs utilisent pour voler les renseignements de carte de débit ou de carte de crédit. Cette technique comprend l’installation d’un petit appareil, un « cloneur » (ou skimmer), sur un distributeur de billets ou des terminaux de point de vente, destiné à voler les renseignements d’une carte de crédit lorsqu’elle est utilisée. Les renseignements volés servent alors à effectuer des transactions non autorisées ou à créer de fausses cartes. Afin de se protéger contre le clonage de carte de crédit, il faut examiner les distributeurs de billets et les lecteurs de cartes pour détecter des signes de trafiquage avant d’effectuer une opération. Il est également utile de couvrir le clavier lorsque vous saisissez votre NIP pour déjouer les tentatives des fraudeurs en quête d’un butin rapide.

Les fraudeurs emploient également la consultation à distance de transactions en temps réel. Les pirates obtiennent l’accès aux comptes bancaires en ligne ou aux applications bancaires mobiles et surveillent les transactions en temps réel, avec l’intention de cerner les occasions de voler l’argent ou l’identité de leurs victimes.

Afin d’éviter ces consultations à distance, il faut impérativement créer des mots de passe uniques et forts pour les comptes bancaires en ligne et utiliser l’authentification à deux facteurs dès que possible. Vous pouvez consulter l’activité de votre compte régulièrement pour détecter toute transaction non autorisée afin de débusquer les comportements suspects au plus tôt.

Les arnaques de suivi sont une autre stratégie employée par les fraudeurs pour profiter des personnes qui ont déjà été victimes d’une arnaque. Dans ces instances, les fraudeurs se font passer pour des représentants d’organisations légitimes, comme une banque ou un organisme gouvernemental, et prétendent offrir de l’aide pour recouvrer les fonds volés. En obtenant la confiance des victimes, les fraudeurs peuvent soutirer d’autres renseignements personnels ou demander des paiements pour des services frauduleux. Afin de ne pas tomber dans le piège des arnaques de suivi, vérifiez l’identité de toute personne prétendant représenter une organisation réputée avant de lui fournir toute information sensible ou d’effectuer un paiement.

Les configurations de fausses pages, également appelées hameçonnage en ligne, sont des répliques de sites web créées par les fraudeurs pour ressembler à des institutions financières légitimes destinées à tromper les utilisateurs pour qu’ils divulguent leurs identifiants de connexion ou leurs renseignements personnels. Ces fausses pages sont souvent envoyées par courriel ou messagerie texte et sont convaincantes, ce qui les rend difficilement distinguables des vrais sites web. Afin de vous protéger de ces fausses pages, vous devez absolument vérifier la légitimité des sites web en consultant l’information du site et en évitant de cliquer sur des liens ou de télécharger des fichiers joints envoyés par des sources inconnues.

Surtout, faites confiance à votre instinct. Si vous recevez un appel ou un courriel qui paraît suspect, même s’il provient d’une institution financière qui possède des renseignements concernant votre compte bancaire ou vos transactions, ne répondez pas aux demandes. Communiquez directement avec votre banque pour confirmer les renseignements qui vous sont énoncés avant de continuer.

Dans certains cas, les fraudeurs peuvent employer des mesures extrêmes, comme effacer le contenu de l’ordinateur d’une victime pour couvrir leurs traces et ne pas se faire repérer. Cette tactique est souvent utilisée après un hameçonnage ou une infection par maliciel réussis pour effacer toute preuve d’un accès non autorisé ou d’une activité frauduleuse. Afin de réduire le risque de voir son contenu effacé par des fraudeurs, il est essentiel de sauvegarder régulièrement vos données sur un dispositif de stockage externe ou un service infonuagique. Vous pouvez également prévenir les infections par maliciel qui entraînent les pertes de données en installant un logiciel antivirus efficace comme Protection numérique de TELUS et en gardant votre système d’exploitation et vos applications à jour.

Récemment, une amie a malheureusement fait l’expérience de plusieurs de ces fraudes; peu après avoir effectué une transaction de vente de routine à l’épicerie, elle a reçu un appel d’une personne prétendant travailler à sa banque. Cette personne lui a demandé si elle avait récemment acheté quelque chose dans le magasin en question, et lui a donné l’heure et la valeur exactes de la transaction. Elle lui a alors annoncé qu’elle avait des raisons de penser qu’il y avait une activité suspecte sur son compte et qu’elle devrait immédiatement remplir un signalement de fraude en ligne à une adresse web fournie. L’adresse avait l’air légitime et puisqu’elle avait fourni les renseignements de sa récente transaction, mon amie n’avait pas de raison de ne pas la croire, elle s’est donc rendue sur le site web malveillant et a suivi les instructions. Les fraudeurs ont alors infecté son ordinateur avec un maliciel, obtenu l’accès à son compte, effectué des virements importants hors de son compte et finalement chiffré son disque dur. Il va sans dire que l’expérience a été traumatisante, mais c’est une histoire que je devais partager pour aider les autres à ne pas vivre la même situation.

Afin de vous protéger contre les arnaques bancaires et les tactiques des fraudeurs, vous devez rester vigilants et proactifs dans la protection de vos renseignements financiers. Vous pouvez également éviter d’être victime d’arnaques en vous tenant informés des dernières techniques de fraudes et en mettant en œuvre des mesures de sécurité comme des mots de passe forts, l’authentification à deux facteurs, et la surveillance régulière de votre compte. Soyez toujours vigilant lorsque vous partagez des renseignements personnels en ligne et vérifiez la légitimité de toute demande de partage de données sensibles. En prenant ces précautions, vous pouvez protéger vos finances et vos renseignements. Heureusement, savoir quoi surveiller peut vous aider à repérer et à éviter presque n’importe quelle fraude en ligne. Avec quelle aisance pouvez-vous repérer les arnaques? Testez vos connaissances en répondant à ce questionnaire.

Mots-clés:
Fraude et escroquerie
Partagez cet article avec vos amis :

Sécurité et vie privée

Des fraudeurs se font passer pour des employés du Centre antifraude du Canada

Découvrez comment les fraudeurs se font passer pour l'CAFC et les services de police.

Lire l'article

Sécurité et vie privée

Des arnaqueurs, des fraudeurs et des téléphones, oh misère!

C’est peut-être le plus vieux truc au monde, mais la fraude par téléphone continue de proliférer.

Lire l'article

Sécurité et vie privée

Stopper la prolifération d’images d’abus pédosexuels en ligne : entretien avec Signy Arnason, directrice générale adjointe du Centre canadien de protection de l’enfance (CCPE)

Découvrez comment Projet Arachnid, un ensemble d’outils innovant centré sur les victimes, lutte contre la prolifération rapide d’images d’abus pédosexuels.

Lire l'article