Sécurité en ligne / 16 août 2019

Alexa, es-tu vraiment sécurisée?

Lynne Barrington

Lynne Barrington

directrice des communications, Stratégie de technologie, TELUS

Woman using laptop

Depuis leur lancement, les assistants vocaux numériques charment les consommateurs grâce à leur attrait futuriste. Malgré les anecdotes amusantes et les débats que leurs fonctionnalités attrayantes suscitent, ils posent invariablement des soucis de sécurité. Si vous êtes parmi les quatre millions de Canadiens qui possèdent déjà un assistant, ou si vous songez à accueillir Siri, Alexa ou l’Assistant Google dans votre maison, vous vous demandez peut-être comment garder ces petits dispositifs loin des oreilles et des yeux indiscrets.

Nombreux sont ceux qui se préoccupent du fait que les assistants vocaux numériques sont toujours à l’écoute. Lorsque vous prononcez une « commande d’activation » comme « OK Google », ou « Dis Siri », un enregistrement audio de quelques secondes est créé puis transmis à un serveur infonuagique où il est analysé dans le but de déterminer la réponse la plus appropriée. Les données enregistrées facilitent la reconnaissance vocale, l’amélioration du service et la création des profils d’utilisateur, mais des erreurs peuvent se produire. En décembre 2018, un homme a déclaré qu’Alexa avait transmis 1 700 enregistrements personnels à un étranger. Malheureusement, il n’est pas le premier à avoir vécu cette situation.

« Il existe bien des façons de se protéger », explique Carey Frey, vice-président et chef du service de la sûreté de TELUS. « Les mesures de sécurité habituelles, comme les mots de passe difficiles à deviner et les connexions Wi-Fi chiffrées, vous permettent de renforcer la sécurité des assistants vocaux. Dressez aussi la liste des personnes qui auront accès physiquement au dispositif pour choisir les options appropriées au moment de la configuration. »

Même si vous n’avez pas encore d’assistant vocal autonome, vous possédez peut-être un appareil multifonctionnel qui en est doté. Sonos, par exemple, n’a pas tardé à intégrer Alexa à ses haut-parleurs, les téléviseurs Bravia de Sony sont dotés de l’Assistant Google, et certains fabricants de véhicules motorisés ont développé leur propre assistant vocal pouvant être utilisé sur la route. Et si votre téléphone intelligent est équipé de Siri ou de l’Assistant Google, il est peut-être témoin de chaque instant de votre journée.

Que pouvez-vous faire pour sécuriser votre appareil?

Voici des étapes simples qui vous aideront à profiter de la commodité de votre assistant vocal en toute sécurité :

  • Protégez votre routeur : Sécurisez votre routeur au moyen d’un coupe-feu, d’un mot de passe difficile à deviner et d’une connexion Wi-Fi chiffrée. Vous veillerez ainsi à la sécurité de votre assistant vocal et à celle de vos autres appareils connectés.

  • Appuyez sur la touche de désactivation du microphone : Désactivez le microphone durant vos conversations personnelles ou confidentielles pour éviter des enregistrements accidentels. Par exemple, si vous travaillez à la maison, vous pourriez accidentellement transmettre des renseignements d’affaires confidentiels au serveur infonuagique si votre assistant numérique enregistre vos conversations.

  • Supprimez les enregistrements vocaux : Passez en revue et effacez régulièrement les enregistrements audio dans l’application de l’assistant vocal ou dans votre compte en ligne.

  • Utilisez des mots de passe sécuritaires : Protégez le compte de service associé à votre assistant vocal à l’aide d’un mot de passe difficile à deviner. Si vous utilisez votre appareil pour faire des achats, configurez un NIP d’autorisation. Autant que possible, activez l’authentification multifactorielle.

  • Réfléchissez avant de connecter des appareils : Pensez-y à deux fois avant de connecter des appareils de sécurité (comme des serrures intelligentes) à votre haut-parleur intelligent. Il serait dommage qu’un cambrioleur pénètre dans votre demeure en criant : « Alexa, ouvre la porte d’entrée! »

Environ 95 pour cent des Canadiens de moins de 45 ans utilisent Internet tous les jours et le nombre de Canadiens utilisant un assistant vocal numérique ne cesse de croître. Chaque nouvel appareil vous simplifiera assurément la vie davantage, mais gardez toujours votre sécurité et la protection de vos renseignements personnels à l’esprit.

Mots-clés:
Paramètres de confidentialité et autorisations
Partagez cet article avec vos amis :

Il y a plus à explorer

Sécurité en ligne

Mots de passe problématiques

Par : Vishal V

Voir la bande dessinée

Sécurité en ligne

Savoir garder le secret

Par : Owen B.

Voir la bande dessinée

Sécurité en ligne

Mes parents m’avaient pourtant prévenu...

Par : Heidi S.

Voir la bande dessinée