Téléphonie IP: 10 idées reçues | TELUS
Passer au contenu
TELUS Logo
TELUS Logo
Téléphonie IP: 10 idées reçues
Téléphonie IP: 10 idées reçues

Téléphonie IP: 10 idées reçues

Technologie · Jul 1, 2015

Les mythes ont la vie dure. Voici 10 idées reçues sur la téléphonie IP qui méritent d’être réfutées, une bonne fois pour toutes.

1. La téléphonie IP ne fonctionne pas en cas de panne de courant

Les défenseurs du téléphone « à fil » soutiennent souvent qu’en cas de panne de courant, leur ligne téléphonique continue de fonctionner, contrairement à un téléphone qui fonctionne sur un réseau IP. Or, lorsqu’il est équipé d’un système d’alimentation d’urgence (sur batterie, par exemple), ce dernier peut rester fonctionnel pour une période d’environ 8 heures, selon l’usage qui est fait de la ligne téléphonique. On en conviendra, une panne de courant de plus de 8 heures est rarissime au Québec. Ainsi, une simple analyse des risques par rapport aux bénéfices (financiers, notamment) que procure la téléphonie IP suffit pour écarter ce « désavantage » du revers de la main.

De plus, deux options sont utilisées couramment par les entreprises pour se prémunir contre les interruptions de service. D’abord, la plupart des solutions de communications unifiées permettent de rediriger les appels entrants vers le téléphone cellulaire de n’importe quel employé afin de lui permettre de continuer à prendre et à recevoir ses appels, même en cas de panne de courant prolongée. On peut aussi mettre en place un onduleur avec alimentation ininterruptible pour l’équipement réseau (modem, routeur, adaptateur) afin de maintenir l’alimentation du matériel informatique critique pendant des heures.

Par ailleurs, on a tendance à l’oublier, mais le vieux téléphone « à fil » tombait parfois en panne lui aussi !

2. Il vaut mieux ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier

Ce bon vieux principe nous vient directement des finances où l’on recommande de diversifier son portefeuille de placements pour réduire le risque de pertes. Dans le cas des technologies, suivre le même raisonnement reviendrait à dire qu’il serait préférable de garder vos œufs dans plusieurs paniers désuets au lieu d’utiliser un seul panier reconnu comme étant plus efficace… Un non-sens.

3. La téléphonie IP n’est pas sécuritaire

D’abord, les considérations de sécurité valent pour tous les systèmes. À l’aide d’outils aussi primitifs qu’une pince, il est facile de se brancher sur un réseau téléphonique classique et d’écouter les conversations – c’est d’ailleurs ainsi que la police a mis la mafia montréalaise en déroute dans les années 1970 ! Cela dit, il est vrai que, comme les conversations téléphoniques voyagent sur Internet, elles sont exposées aux mêmes cyberattaques qui pourraient menacer vos données informatiques. Il faut donc assurer la sécurité de l’équipement de téléphonie IP comme vous le feriez pour votre réseau Internet. Des fonctions d’authentification et de chiffrement sont généralement offertes pour sécuriser votre système de téléphonie IP et ainsi prévenir tout accès malveillant.

4. Les coûts d’implantation de la téléphonie IP sont trop élevés

On peut faire dire ce qu’on veut aux chiffres. Si on ne fait que regarder le prix des téléphones IP, on peut trouver la facture salée. Mais comme dans n’importe quelle analyse de coûts, il faut tenir compte des autres frais pour que la comparaison tienne la route. Par exemple, en faisant affaire avec un seul fournisseur, on économise les frais d’exploitation qui s’ajoutent à chaque service obtenu auprès de plusieurs fournisseurs. De plus, si vous exploitez plus d’une succursale, les services déployés en infonuagique évitent que vous ayez à investir dans l’infrastructure et l’équipement pour chacun des emplacements.

5. Les systèmes de téléphonie IP comprennent un tas de fonctions inutiles

L’équipement de téléphonie traditionnel vient également avec son lot de fonctionnalités inexploitées. En revanche, en optant pour la téléphonie IP, on peut obtenir un tarif fixe mensuel par utilisateur (et non plus un tarif exorbitant pour acheter un équipement parfois surdimensionné et rarement adapté à la réalité de votre entreprise). Ça fait toute la différence. De plus, certains fournisseurs de téléphonie sur IP proposent des forfaits incluant la téléphonie et l’accès au réseau, ce qui est, au final, plus avantageux.

6. Pour une entreprise qui n’a qu’un seul bureau et ne fait pas beaucoup d’appels interurbains, la téléphonie IP est inutile

La téléphonie IP, ce n’est pas uniquement pour communiquer à distance avec ses employés ou ses clients. Les petites comme les grandes entreprises ont aussi accès à un numéro unique qui permet aux clients de joindre un employé sur tous ses appareils, peu importe où il se trouve. Les communications unifiées dans le nuage facilitent également les conférences web et audio et les transferts d’appel, puisque tout s’effectue en ligne, à partir d’une application très conviviale.

7. Comparé à une ligne terrestre, l’audio est de mauvaise qualité avec la téléphonie IP

C’était le cas, en effet, quand la téléphonie IP en était encore à ses débuts, alors que la bande passante n’avait rien à voir avec celle d’aujourd’hui. La qualité vocale repose principalement sur votre connexion Internet, et si celle-ci est efficace, elle surpassera celle des lignes terrestres. En passant par un fournisseur de téléphonie IP qui gère son propre réseau, celui-ci pourra assurer la qualité de votre service en tout temps.

8. On a déjà payé cher notre système téléphonique classique… Pourquoi dépenser encore ?

Certains croient que les investissements consentis dans l’infrastructure et l’équipement de l’ancien système prendront le chemin des poubelles au moment de migrer vers les communications unifiées dans le nuage. Pourtant, il est possible de le faire de façon progressive, par exemple, en connectant un ancien système PBX au serveur IP à l’aide d’une passerelle IP et en maintenant un réseau hybride. Vous conservez ainsi vos téléphones fixes déjà achetés et encore fonctionnels.

9. La technologie n’est pas encore assez mature

Malgré toutes les limitations et les problèmes qui ont ponctué la création de la téléphonie IP depuis le début du siècle, elle représente tout de même l’option la plus efficace parmi toutes les solutions de communications offertes jusqu’à ce jour… et celle-ci ne cesse de s’améliorer.

10. La téléphonie IP n’est pas fiable

Une interruption de service se traduit en pertes de productivité, de revenus… et même parfois de clients. Tout comme la qualité vocale, la stabilité et la fiabilité de la téléphonie IP dépendent largement du réseau utilisé. Si vous utilisez l’Internet public, la bande passante sera partagée entre plusieurs usagers, ce qui veut dire qu’en période de pointe, des ralentissements peuvent survenir, engendrant souvent des désagréments qui agacent vos interlocuteurs.

En choisissant un fournisseur de communications unifiées dans le nuage qui vous offre une bande passante dédiée, vous bénéficiez aussi d’une qualité de service garantie (par exemple, votre accès au réseau sera assuré plus de 99,9 % du temps).

Auteur:
TELUS Affaires
TELUS Affaires