Sécurité informatique : pourquoi s'en préoccuper | TELUS
Passer au contenu
TELUS Logo
TELUS Logo
Sécurité informatique: pourquoi s'en préoccuper
Sécurité informatique: pourquoi s'en préoccuper

Sécurité informatique : pourquoi s'en préoccuper

Technologie · Feb 20, 2018

Target, Apple, Revenu Canada, Costco : les failles de sécurité des grandes entreprises font fréquemment les manchettes depuis quelques années. Or, bien que les attaques ciblant des entreprises du Fortune 500 soient plus médiatisées, elles ne leur sont pas réservées.

Selon une étude sur la sécurité des technologies de l’information menée par TELUS-Rotman en 2014, les entreprises canadiennes subiraient en moyenne 11 brèches de sécurité annuellement. La facture est élevée pour les entreprises touchées, et les incidences ne sont pas que financières…

Voici quatre raisons pour lesquelles il est important de se préoccuper des questions de sécurité, quel que soit son domaine d’activité ou la taille de son entreprise.

1. Une sécurité défaillante est coûteuse

106 208 $. C’est ce qu’il en coûte en moyenne aux entreprises canadiennes chaque année pour réparer les dégâts engendrés par une faille de sécurité, une facture qui a atteint son sommet en 2014.

À cela s’ajoute les conséquences indirectes des brèches de sécurité : l’image de marque ne s’en sortira pas indemne, des clients pourraient partir et ne jamais revenir et les entreprises victimes pourraient avoir à composer avec des poursuites en justice.

Une entreprise qui, par exemple, envoie sans le savoir des pourriels à toute sa base de données subit une attaque lourde de conséquences en taux de désabonnement, qui mine tous ses efforts précédents en matière de conversion de clients.

2. Les « autres » s’en préoccupent

Ce ne sont pas que les données propres à l’entreprise qui sont à risque : celles confiées par les clients, les fournisseurs et les partenaires d’affaires incombent aussi de leur responsabilité.

Sécuriser ses processus d’affaires n’est pas une précaution réservée à des sites de rencontres extraconjugales à la Ashley Madison ou à ceux d’institutions financières : toute information personnelle est sous-entendue comme confidentielle.

Et qui est pointé du doigt en cas de tentatives d’hameçonnage ou lors de la propagation d’un virus informatique ? Non pas le tiers malveillant, mais l’entreprise « qui l’a laissé faire ».

L’insouciance coûte cher, et on joue gros quand la confiance de ses clients est en jeu.

3. Innovation et sécurité vont de pair

La technologie mobile, l’impartition de services comme l’infonuagique, le partage de ressources connectées, les objets intelligents et le flux de leurs échanges… les nouvelles technologies multiplient les possibilités d’affaires, mais complexifient aussi les mesures de sécurité. Il n’est plus question aujourd’hui de mettre son matériel technologique sous verrou pour que la question de la sécurité soit réglée.

Ce ne sont pas que les entreprises les plus innovantes qui sont concernées par les enjeux de sécurité informatique. Des actions somme toute banales en apparence, par exemple la prise de courriels professionnels sur un appareil mobile personnel, ont des incidences parfois préoccupantes pour les entreprises. En fait, la simple sélection d’un mot de passe par la réceptionniste peut avoir un impact !

4. La sécurité : un investissement rentable

Enfin, il y a un lien – documenté par une étude d’Oxford – entre une sécurité responsable des TI et la santé organisationnelle d’une entreprise. Quant à celui entre la santé organisationnelle et sa santé financière, la preuve n’est plus à faire. Bref, se préoccuper de sécurité informatique est une décision payante. Il n’est pas non plus nécessaire d’y investir des millions de dollars : un budget en technologie variant entre 3 % et 6 % suffirait pour profiter des bénéfices d’une bonne sécurité technologique.

Pourquoi devrait-on s’en préoccuper ? Parce qu’aucune entreprise aujourd’hui ne peut se permettre de ne pas le faire…

Auteur:
TELUS Affaires
TELUS Affaires