Sécurité en ligne / 23 avril 2020

Les 5 points d’interrogation de la COVID-19

Diane McIntosh

Dre Diane McIntosh

Chef des neurosciences, TELUS

Woman and computer

Nous sommes tous placés devant un défi monumental, celui de nous protéger et de protéger nos proches et nos collectivités de la COVID-19. Malheureusement, nous n’avons pas encore en main tous les renseignements sur le virus. De plus, certaines des informations véhiculées par les autorités sanitaires, auxquelles nous devons nous fier pour assurer notre sécurité, peuvent être déconcertantes, et donner l’impression de changer constamment, parfois en une même journée.

Le virus est devenu pandémique parce qu’il diffère des maladies virales que nous avons jusqu’ici combattues. Il partage des caractéristiques communes avec le virus responsable de l’épidémie de SRAS de 2003, qui avait aussi pour origine un coronavirus. Cependant, certaines des caractéristiques uniques au nouveau coronavirus doivent être mieux connues afin que les médecins et scientifiques soient en mesure d’endiguer la propagation, de limiter les dégâts et de le traiter efficacement.

Ce contexte constitue un terreau fertile à la désinformation et aux théories du complot, qui sapent notre confiance en la science, notre sécurité et notre capacité à reprendre une vie normale.

L’anxiété incite les gens à adhérer inconsciemment à des théories non fondées ou à appliquer une logique défaillante pour tenter de comprendre l’incompréhensible ou de sentir qu’ils ont retrouvé la maîtrise de la situation. Les adeptes des théories du complot sont des gens qui perçoivent les événements ou les situations comme étant inquiétants et menaçants. Ils supposent qu’une ou des personnes malveillantes sont à l’origine de situations qui s’expliquent en vérité plus facilement par des raisons moins redoutables.

Certains de ces adeptes sont attirés par des idées qui étayent leurs opinions politiques, d’autres sont prêts à entretenir diverses théories du complot, y compris les événements de nature sanitaire, criminelle et religieuse, par exemple.

Selon les données récentes du Pew Research Center, 29 pour cent des Américains croient que le virus qui a engendré la COVID-19 a été élaboré dans un laboratoire chinois. Un petit nombre de gens font vivre la croyance selon laquelle le virus, qui se propagerait de quelque manière par la 5G, peut cibler des victimes précises.

D’ailleurs, un faisceau de connaissances scientifiques nous aide à mieux comprendre pourquoi des gens sont particulièrement enclins à adhérer à ces théories. Sans surprise, les adeptes des théories du complot perçoivent généralement le monde comme un endroit dangereux au-dessus duquel planent une menace et le chaos. Ils ont tendance à être moins confiants et à tenir en haute estime leur personnalité unique. Ils préfèrent souvent la compagnie de groupes de gens qui partagent les mêmes opinions anticonformistes. En général, les adeptes des théories du complot voient une signification et un dessein là où d’autres n’en voient pas.

Comment vous prémunir, vous et vos proches, contre la désinformation ou le risque d’être entraîné dans une discussion controversée par quelqu'un qui adhère aux théories du complot? Utilisez les cinq points d’interrogation suivants pour trouver des données médicales crédibles :

1. Pourquoi

Pourquoi s’attarder à trouver de l’information récente et fiable? L’accès à l’information scientifique la plus récente sauve des vies, permet d’accélérer la fin de la pandémie et de retrouver une vie normale dans les plus brefs délais. Je trouve rassurant de pouvoir compter sur les scientifiques du domaine médical de partout au monde qui veillent à mettre à jour l’information dès qu’elle est connue.

2. Qui

Qui a besoin d’information crédible? Les adultes ont tous besoin d’appréhender l’ensemble des faits. Bien qu’il soit important de parler de la COVID-19 aux enfants d’une manière adaptée à leur âge, les adultes, les jeunes et les moins jeunes doivent avoir en main toute l’information pour assurer leur protection et celle de la collectivité. Sans information fiable, nous ne sommes pas à même de prendre des décisions éclairées et risquons de mettre un grand nombre de gens en danger, prolongeant du coup la pandémie et aggravant la crise économique.

3. Où

Où obtenir de l’information scientifique fiable? Choisissez des sources d’information et des organismes médicaux réputés comme Santé Canada, l’Organisation mondiale de la Santé ou le médecin en chef de votre province. Écoutez TELUS Talks avec Tamara Taggart, notre récent balado qui présente un entretien avec l’administratrice en chef de la santé publique de la Colombie-Britannique, la Dre Bonnie Henry, qui fait le point sur la pandémie de COVID-19.

4. Quoi

Qu’avez-vous vraiment besoin de savoir? Les taux de mortalité élevés et les scènes accablantes dans les hôpitaux peuvent s’avérer anxiogènes pour certains et les dissuader d’obtenir des conseils médicaux avisés. Si c’est votre cas, essayez de vous distancier de l’actualité en vous concentrant seulement sur la mise à jour de l’information dont dépend votre sécurité et celle de la collectivité. Devriez-vous effectuer un dépistage de la COVID-19? Quels sont les symptômes d’une personne infectée? Où demander de l’aide si vous êtes malade? Les réponses à ces questions importantes sont mises à jour régulièrement sur les sites web gouvernementaux.

5. Quand

Quand devriez-vous consulter les mises à jour? Nous en apprenons un peu plus chaque jour, mais si vous éprouvez de l’anxiété devant le flot constant d’information, contentez-vous de consulter les mises à jour une ou deux fois par semaine. Sinon, demandez à un ami ou un parent de trier et résumer pour vous les points importants, peut-être en échange de votre prochaine fournée de pain moelleux. Nous surmonterons ensemble l’adversité grâce à la science et au soutien de nos collectivités. Restez en santé et en sécurité, et prenez grand soin de vous-même et de vos êtres chers.

Cordialement,

Diane

Mots-clés:
Fausses nouvelles
Partagez cet article avec vos amis :

Il y a plus à explorer

Sécurité en ligne

Être votre propre service informatique

Compte tenu des ordonnances de maintien à domicile en 2020 et des directives d’éloignement physique, de nombreuses familles à travers le pays ont dû s’adapter…

Lire l'article

Sécurité en ligne

Les cappers : qui sont-ils et quel danger représentent-ils pour les jeunes internautes?

La vérité, c’est qu’on n’est pas assez direct dans nos propos sur la sécurité en ligne et les prédateurs d’enfants. On se cache derrière des tournures…

Lire l'article

Sécurité en ligne

Se protéger tous ensemble

Les écoles étant fermées à cause de la COVID-19, les enfants qui sont à la maison auront probablement plus de temps pour Internet. Le Centre canadien de…

Lire l'article