Médias sociaux / 21 juin 2019

Conseils de sécurité pour la #Journéenationaleduselfie

Nimmi Kanji

Nimmi Kanji

Directrice générale, TELUS Averti

Man on mountain taking selfie

Conseils de sécurité pour la #Journéenationaleduselfie

Le 21 juin, c’est la #Journéenationaleduselfie. Méconnu et limité à MySpace à son apparition en 2004, le terme « selfie » a fait son entrée dans le dictionnaire Oxford en 2013; aujourd’hui, il désigne un phénomène qui a révolutionné le mode d’expression en ligne.

Selon HQ Press, en 2018, 93 millions de selfies étaient publiés en ligne chaque jour, et 10 sur Instagram toutes les 10 secondes.

Ces chiffres, malgré leur ampleur, n’ont rien de très surprenant. Pensez à ce que vous publiez et voyez chaque jour dans vos fils de médias sociaux. Combien de selfies y apercevez-vous? Combien en prenez-vous? Et avec des applications comme SnapChat, qui permettent l’utilisation de filtres amusants et l’ajout de texte, la popularité du selfie ne fait que croître.

Alors que vous vous préparerez à vous photographier sous votre meilleur jour le 21 juin, gardez en tête les trois impératifs de sécurité suivants – pour être plus conscient et prudent dans vos photos, vos partages et vos mentions « j’aime ».

1 : Sécurité physique

Vous pensez avoir tout vu en ligne? Eh bien non! Certains réaliseront un selfie en suspension au bord d’un édifice ou à flanc de falaise, devant un volcan en éruption, entouré de requins sous l’eau ou pour se mettre en scène près d’impressionnants monuments connus, et bien plus encore! Les gens déploient beaucoup d’énergie (et font dans la haute voltige!) pour croquer le parfait selfie. Selon un article de CBS News, on a recensé dans le monde 259 décès liés à la prise de selfies de 2011 à 2017 (l’article présente aussi 33 images de selfies risqués de partout dans le monde... à ne pas retenter!).

LeJournal of Family Medicine and Primary Care, à l’origine de la recherche sur les décès attribuables aux selfies, recommande en fait d’interdire la pratique dans certaines zones de sites touristiques populaires pour freiner cette tendance croissante et parfois dangereuse.

Pensez-y à deux fois si la production du « selfie parfait » vous met en danger (ou une autre personne), car le jeu n’en vaut pas la chandelle!

2 : Sécurité numérique

Les selfies peuvent aussi compromettre la sécurité. Sur les 93 millions de selfies pris chaque jour, il y aura certainement quelques images croquées au mauvais endroit et au mauvais moment ou certaines révélant de l’information confidentielle ou de nature délicate.

Kitty Parry, fondatrice et chef de la direction de Social Media Compliance, évoque de nombreux cas médiatisés (p. ex. celui d’Elon Musk publiant par inadvertance son numéro de téléphone mobile sur Twitter) et plus généraux de fuite accidentelle d’information (photographier sans le vouloir sa carte de crédit en même temps que son assiette au restaurant).

L’entreprise de Mme Parry a conçu la première application à apprentissage automatique, qui reconnaît les atteintes à la confidentialité dans les images et transmet des alertes aux personnes ou entreprises en cause.

La morale de l’histoire? Il faut être sensibilisé et bien informé. Même si les selfies (et les médias sociaux) sont si répandus de nos jours, ils constituent des modes de communication et d’expression relativement nouveaux. Avant de prendre une photo, jetez un coup d’œil autour pour vous assurer de ne pas révéler trop d’information personnelle. Et avant de publier votre image, évaluez-la sur le plan de la sécurité numérique et assurez-vous d’être prudent et respectueux (envers vous-même et quiconque serait sur la photo).

3 : Sécurité émotionnelle

L’Université York, à Toronto, a mené une étude intéressante sur les selfies auprès de 113 Canadiennes, âgées de 16 à 29 ans. Ces femmes ont été divisées en trois groupes : celles qui devraient publier des selfies non retouchés, celles qui devraient publier des selfies retouchés et celles qui n’en publieraient pas du tout, et, à la place, liraient un article sur des destinations voyage. Chez les femmes qui ont publié des selfies, on a relevé une augmentation de l’anxiété, une baisse de la confiance en soi et un sentiment d’être moins attirante.

Et qu’en est-il des réactions aux selfies publiés? Medium.com propose un article très intéressant sur les mentions « j’aime » dans les réseaux sociaux. Lorsqu’une personne « aime » l’une de vos publications, votre cerveau sécrète de la dopamine, le neurotransmetteur du bonheur, ce qui peut entraîner une certaine dépendance. Plus on en a, plus on en veut! Au Royaume-Uni, le magazine New Statesman a confirmé ces découvertes par une enquête qui révèle à quel point les mentions « j’aime » influencent notre quotidien et nos humeurs. Parmi les répondants, 89 % ont affirmé que le fait de recevoir des mentions « j’aime » les rend heureux, et 62,7 % se sont dits « d’accord » ou « fortement d’accord » avec l’énoncé « je ressens de la fébrilité lorsqu’on aime mes publications ».

Le selfie, quand il influence l’estime de soi ou les humeurs, ce qui est courant chez les jeunes, devient moins inoffensif. Oui, cette pratique peut être valorisante sur le coup, mais les réactions (ou l’absence de réaction) qu’elle suscite peuvent avoir une incidence pernicieuse sur la santé mentale.

Ainsi, il est important de tenir des conversations franches sur l’utilisation des réseaux sociaux et ses implications, sur la façon d’être sélectif dans ses publications, de même que sur une gestion saine et plus détachée de vos attentes envers les réactions.

Les selfies sont des sources infinies d’expression, d’échanges, d’approbation et de bonheur, mais ils nous exposent aussi aux réactions positives et négatives. Avant de vous prendre en photo le 21 juin pour souligner la journée nationale du selfie, pensez d’abord à votre sécurité – physique, numérique et émotionnelle – pour vous exprimer en ligne dans la joie, sans subir de répercussions négatives.

Mots-clés:
Habitudes sécuritaires en ligne
Téléphones intelligents
Partagez cet article avec vos amis :

Il y a plus à explorer

Médias sociaux

Coup d’œil sur TikTok

Il n’y a pas si longtemps, les ados voulaient juste devenir des stars de YouTube. À présent, ils se passionnent à créer des clips de 60 secondes sur TikTok.

Lire l'article

Médias sociaux

Plan de cours : Prendre l’habitude de vérifier les faits

Télécharger le plan de cours

Médias sociaux

Vois-tu à ta réputation en ligne? Commence l’année scolaire en remettant les compteurs à zéro

Mais la réputation en ligne, c’est quoi au juste? La réputation en ligne, c’est le prolongement de ton image personnelle : le reflet du contenu que tu publies…

Lire l'article