Passer au contenuPasser au chercher
TELUS Affaires

S’habiller sous le signe du bonheur

Alberta · 9 juin 2020

Megan Szanik, propriétaire d’Espy Experience, à Calgary

Site Internet: espyexperience.com

Instagram: @espyexperience


En raison des mois d’isolement et de certains mécanismes d’adaptation néfastes pour la santé, beaucoup de gens ont du mal à s’ajuster à cette nouvelle vie. Megan Szanik, propriétaire de la boutique de vêtements Espy Experience, voulait donc offrir un petit rayon de soleil à ces gens. En plus de se servir des médias sociaux du magasin pour encourager l’estime de soi, elle a lancé des consultations à distance pour aider les clients à trouver les vêtements qui conviennent à leur silhouette. Sa nouvelle mission? Aidez les clients à se sentir mieux que jamais dans leur corps.

« Quand on peut aider quelqu’un qui a si peu d’estime de soi à enfin se voir comme on le voit, on vit quelque chose d’absolument parfait. Il ne faut pas changer son apparence, mais bien changer la façon dont on se voit. » – Megan Szanik, propriétaire d’Espy Experience.

Ce qu’on porte chaque jour influence la façon dont les autres nous voient, mais aussi la façon dont on se perçoit. Depuis que la COVID-19 nous garde à domicile, beaucoup de gens trouvent difficile de s’habiller comme ils le faisaient auparavant. Megan Szanik, propriétaire du magasin de vêtements Espy Experience, était inquiète. Elle se spécialise dans le stylisme basé sur la silhouette, et la raison d’être de son entreprise est d’aider les gens à se sentir confiants dans leurs vêtements. Quand elle a dû fermer son magasin en raison de la pandémie, Szanik savait qu’elle devait trouver une façon d’aider ses clients à se sentir mieux avec eux-mêmes grâce à leurs vêtements.

Plutôt que de se contenter de vendre des vêtements sur son site, elle a décidé d’offrir ses services de consultation en ligne. Croyant fermement que les liens humains font une différence, elle a créé avec son équipe des capsules de stylisme fondées sur les préférences, le style et la silhouette des clients. Elle tente de personnaliser chaque interaction comme en magasin. Elle a aussi décidé d’accroître sa présence sur les médias sociaux. Au lieu de les utiliser pour mousser les ventes, elle y publie des messages portant sur l’estime de soi et l’acceptation. Szanik veut rappeler à ses clients que peu importe les changements corporels engendrés par le confinement, leurs corps sont toujours beaux et dignes d’être aimés.

Elle est heureuse d’avoir trouvé de nouvelles façons d’accroître la confiance des gens à distance, mais elle s’ennuie toutefois de voir des gens en chair et en os. « Ce sont les relations humaines qui me manquent le plus, c’est-à-dire voir les yeux des clients s’éclairer quand ils se trouvent beaux dans un vêtement et sentir la dose de confiance qu’on vient de leur injecter. »

En travaillant sur le plan de réouverture de son magasin, elle a tiré parti de certaines choses apprises au cours des derniers mois pour assurer le bien-être de son équipe. Par exemple, elle donne congé à son personnel tous les dimanches pour privilégier le temps en famille. « Je pense qu’il y a tellement de belles leçons que nous pouvons tirer de tout cela. Nous devrions mettre la pédale douce et nous rendre compte que tout vient à point à qui sait attendre. Concentrons-nous sur les expériences riches de sens et sur l’importance qu’elles revêtent pour nous en tant qu’êtres humains. »

Pour soutenir Megan Szanik, les Calgariens peuvent visiter le site web d’Espy Experience et réserver une consultation.

Vous habitez ailleurs? Suivez l’entreprise sur Instagram!

Cliquez ici pour voir plus d’histoires de propriétaires.

Cliquez ici pour en savoir plus sur #AidonsNosPME.  


Partager cet article :