Passer au contenuPasser au chercher
TELUS Business

Un salon qui prouve que l’union fait la force

Manitoba · 2 juin 2020

Amanda Alsop et Amy Graceffo, propriétaires de FIFTH à Winnipeg

Site Internet: fifthwpg.com

Instagram: @fifthwpg


Les entrepreneurs peuvent être féroces et compétitifs. Ce comportement peut être efficace quand tout baigne dans l’huile, mais dangereux quand tous les repères disparaissent. Amanda Alsop et Amy Graceffo, les propriétaires du salon FIFTH à Winnipeg, ont choisi d’adopter une approche tout à fait différente. Elles ont fondé leur entreprise sur un service à la clientèle hors pair et des relations humaines conviviales. Quand la crise a frappé, la communauté qu’elles avaient comblée de bienfaits s’est levée pour les soutenir.

« Tout le monde essaie de s’entraider. C’est un lien communautaire qui nous incite tous à aider nos voisins dans le besoin, à offrir des dons ou même à recevoir des cadeaux d’autres petites entreprises. » – Amanda Alsop, copropriétaire du salon FIFTH

Les salons de coiffure et les barbiers sont plus que la somme de leurs services. Bien sûr, ils proposent des soins capillaires, mais ce sont aussi des lieux réconfortants où nous racontons souvent nos petits malheurs et nos grands bonheurs à des personnes que nous considérons comme de proches confidents et avec lesquelles nous avons établi une relation privilégiée au cours des ans. Les coupes de cheveux et les conversations ont un pouvoir de transformation. C’est pourquoi nous nous sentons toujours un peu mieux quand on les quitte. Amanda Alsop et Amy Graceffo, les propriétaires du salon FIFTH à Winnipeg, comprennent cette dynamique comme personne d’autre. C’est pourquoi elles ont façonné un salon convivial où le client est roi.

Au salon FIFTH, il n’est pas rare d’être accueilli avec un câlin, un verre de vin, un cocktail ou des hors-d’œuvre. Oui, oui, vous avez bien lu! C’est un lieu particulier qui met les clients à l’aise et qui rayonne d’une énergie revigorante.

Comme les propriétaires ont vraiment à cœur le bien-être de leurs clients, elles ont décidé de fermer les portes de leur salon avant même l’entrée en vigueur de l’interdiction gouvernementale. « Nous sommes fières de faire partie des nombreuses petites entreprises de Winnipeg qui ont pris cette décision difficile, explique Alsop. Notre objectif était de limiter la propagation du virus, et nous pensons que les mesures hâtives des commerçants de Winnipeg ont aidé. »

La coopération était réelle à l’échelle communautaire, et c’est pourquoi les entreprises ont pu rouvrir plus rapidement à Winnipeg que dans la plupart des autres villes canadiennes. FIFTH est maintenant ouvert, mais n’est pas encore sorti du bois. Les activités ont repris, mais au sixième de la capacité du salon en raison des mesures de sécurité et de distanciation sociale, mais les dépenses générales n’ont pas diminué pour autant. « Ce qui nous donne de l’espoir, c’est tout l’amour et le soutien que nous recevons de la communauté! Nos clients sont si patients, compréhensifs et solidaires. Grâce à ce soutien, nous avons même reçu des outils pour rendre nos masques plus confortables, ajoutent-elles. Nous sommes tellement reconnaissantes de toute la gentillesse dont nous avons fait l’objet. »

FIFTH illustre bien la force de la communauté. Ça compte. Pour ce faire, il faut toutefois laisser son ego et son orgueil au vestiaire. « Nous conseillons aux entrepreneurs d’utiliser tout le soutien possible. Que ce soit l’aide du gouvernement ou d’un programme, voire l’appui d’amis et de proches! Nous avons tous besoin d’aide et de soutien quand les temps sont durs. C’est bien connu, l’union fait la force! »

Pour soutenir Amanda Alsop et Amy Graceffo, les Winnipegois peuvent visiter le site web de FIFTH et prendre un rendez-vous pour des soins capillaires. Vous habitez ailleurs? Suivez l’entreprise sur Instagram!

Cliquez ici pour voir plus d'histoires de propriétaires.

Cliquez ici pour en savoir plus sur #AidonsNosPME.


Partager cet article :