Passer au contenuPasser au chercher

Assurer la santé publique signifie être préoccupé

Ontario · 2 juin 2020

Nelson Aguiar, propriétaire du salon de coiffure Sekt Studios à Toronto

Site Internet: sektstudios.com

Instagram: @sektstudios


La pandémie est un cauchemar qui a empiété sur les rêves de nombreux propriétaires d’entreprise; en particulier ceux qui fournissent des services pratiques proximaux aux clients. Nelson Aguiar, le propriétaire de Sekt Studios à Toronto, a reçu l’ordre de fermer temporairement son salon pour contribuer à aplanir la courbe. Pris au piège, il doit patienter. Il réfléchit à sa responsabilité primordiale en tant que propriétaire d’entreprise.

« Le moment le plus difficile de la journée est la nuit. L’incertitude occupe toutes ses pensées. Il est très difficile de comprendre ou de prévoir les conséquences de la situation. Je m’inquiète pour mes collègues et mes amis, et je dors vraiment très mal. » – Nelson Aguiar, propriétaire du salon de coiffure Sekt Studios

Se transformer. Se virtualiser. Se diversifier. Tout le monde semble avoir une opinion sur ce qu’une petite entreprise peut faire pour survivre en ce moment. Les conseils de gens bien intentionnés abondent, mais pour ceux qui ont reçu l’ordre de fermer et pour ceux dont les services exposent eux-mêmes, leurs collègues et leurs clients à un risque immédiat, ce n’est pas si simple. La situation est impossible à gérer, et tragique.

« J’ai parti cette entreprise parce que ce que je voulais avant tout, c’était mon indépendance. » explique Nelson Aguiar, propriétaire de Sekt Studios à Toronto. Je suis passé d’un salon à un autre avant de me rendre compte que j’avais besoin de créer un environnement pour moi et les autres. J’ai donc acheté une propriété et bâti mon propre salon; j’ai cherché à créer un environnement qui aiderait les stylistes à se développer de manière indépendante. » Paradoxalement, l’avenir de l’entreprise d’Aguiar dépend désormais d’un nombre incalculable de facteurs indépendants au-delà de son contrôle, comme l’assouplissement des restrictions, la création d’un vaccin ou la mise en œuvre de directives claires et précises sur la façon de rouvrir son entreprise et de la gérer en toute sécurité.

Confronté à une crise à la fois économique et existentielle pour les propriétaires de petites entreprises, Aguiar trouve du réconfort dans le soutien qu’il reçoit. « Mes clients entretiennent mon espoir. Ils me demandent constamment des nouvelles et me questionnent sur la façon de me soutenir. Ils sont tout aussi impatients que moi que leur vie reprenne son cours. » Des collègues incroyables ont même proposé de payer son loyer pendant la fermeture. Selon Aguiar, ces temps d’inaction sont l’occasion d’une réflexion sur l’altruisme. « La chose la plus importante à retenir est qu’aucune personne n’est plus importante que les autres. Il faut comprendre qu’un commis d’épicerie, un chauffeur de taxi, un concierge, un membre du personnel hospitalier ou un livreur de nourriture met sa vie en jeu. Toutes ces personnes gagnent leur vie et nous aident à gagner la nôtre. Il est important de reconnaître l’importance de chaque profession. » En effet. Comme il est important de reconnaître l’humanité de Nelson Aguiar, il a mis à risque son entreprise pour protéger chacun d’entre nous. À la réouverture de son salon, montrons-lui notre soutien.

Les Torontois peuvent visiter le site web de Sekt Studios et prendre un rendez-vous pour une coupe dans le but de soutenir Nelson Aguiar. Vous habitez ailleurs? Suivez l’entreprise sur Instagram!

Cliquez ici pour voir plus d'histoires de propriétaires.

Cliquez ici pour en savoir plus sur #AidonsNosPME.


Partager cet article :