Passer au contenuPasser au chercher

Une entreprise se sert des réseaux sociaux pour inspirer une clientèle dynamique.

Ontario · 28 mai 2020

Solange Ashoori, propriétaire de Ziba Style Bar en Toronto

Site Internet: https://www.zibastylebar.com/

Instagram: @zibastylebar


« Personne n’avait prévu la pandémie dans son plan d’affaires. À mon avis, aucune petite entreprise n’y était préparée. Mon seul conseil est de faire preuve d’optimisme, d’utiliser ses ressources à bon escient et de planifier l’avenir de son entreprise. » – Solange Ashoori, propriétaire du salon Ziba Style Bar

N’importe quelle entreprise peut vendre un produit ou offrir un service. En revanche, rares sont celles qui arrivent à créer un sentiment d’appartenance chez leur clientèle. « Je voulais créer un espace où tout le monde se sentirait à l’aise et où chaque client trouverait une personne capable de le coiffer », explique Solange Ashoori, propriétaire du Ziba Style Bar, à Toronto. La proposition semble on ne peut plus raisonnable, mais pour l’entrepreneure, une chose est claire : le secteur est loin de répondre à tous les besoins. « J’ai les cheveux bouclés et quand j’entre dans un salon, je suis toujours craintive, car je sais que beaucoup de gens n’ont pas l’expérience de mon type de cheveu. » Jugeant la situation inacceptable, elle a ouvert un salon qui offre un large éventail de services, des coupes pour cheveux bouclés aux balayages, assurés par une talentueuse équipe de spécialistes des tresses et de la coloration blonde. L’inclusion va comme un gant à ce salon qui a su tisser des liens solides dans une collectivité reconnue pour sa diversité, à quelques pas du Quartier portugais, du Quartier chinois et de la Petite Italie.

« J’ai lancé mon entreprise parce que j’adore les soins de beauté. J’aime aider les gens à se sentir bien ; c’est gratifiant pour moi. » En mars, le Ziba Style Bar a temporairement dû fermer ses portes en raison de la pandémie. Mais l’enthousiasme de sa propriétaire, lui, demeure intact. Simplement, elle l’exprime maintenant en ligne. Les réseaux sociaux du salon regorgent de représentations ultra-variées de la beauté. L’objectif : inspirer la collectivité. En cette période difficile, ces publications font du bien aux abonnés, mais elles sont aussi source de force pour Mme Ashoori. « En ce moment, ce sont ma communauté et mes formidables clients qui me donnent espoir. Nous recevons beaucoup de gentils messages. C’est très encourageant ! »

Le secteur des soins de beauté est en pleine transition, les mesures d’éloignement ayant d’importantes répercussions sur le fonctionnement des salons. Mme Ashoori surveille de près l’évolution des directives. Proactive, elle s’est engagée à utiliser des capes et des masques jetables, ainsi qu’à limiter le nombre de rendez-vous pour protéger la clientèle. « Outre les mesures de sécurité, il y aura plusieurs changements à faire, mais nous sommes prêts et déterminés à reprendre notre travail, qui est d’aider les gens à se sentir bien. C’est ce que nous faisons le mieux et il n’y a pas de raison que ça change ! »

Pour soutenir Solange Ashoori, les Torontois peuvent visiter le site de Ziba Style Bar et prendre un rendez-vous. Vous vivez ailleurs? Suivez-les sur Instagram !

Cliquez ici pour voir plus d'histoires de propriétaires.

Cliquez ici pour en savoir plus sur #AidonsNosPME.


Partager cet article :