Passer au contenuPasser au chercher
TELUS Impact Social
TELUS Impact Social
La municipalité isolée de Bonne-Espérance, au Québec

Connecter les Canadiens

Une connectivité porteuse d’espoir en Basse-Côte-Nord

Feb 15, 2021

La communauté éloignée de Bonne-Espérance peut maintenant se targuer d’être l’un des seuls endroits au monde à avoir deux tours de 170 mètres, construites côte à côte. Posées sur la plus haute colline du secteur de Rivière-Saint-Paul, les tours relaient les signaux à haute vitesse et mobiles jusqu’à Saint-Augustin, 70 kilomètres plus loin. Photo de Maygan Wellman.

Le temps était particulièrement froid en cette soirée d’octobre. L’obscurité rendait les eaux du golfe Saint-Laurent difficilement navigables, particulièrement à marée basse. Normand Bellefleur, directeur général du conseil de bande d’Unamen Shipu et marin expérimenté, circulait prudemment lorsque son bateau heurta un haut-fond. En l’espace d’un instant, il se retrouva dans l’eau glaciale, perdant rapidement  des forces en raison du froid. 

Une année plus tôt, un accident de la sorte, survenu dans le vaste territoire isolé de la Basse-Côte-Nord, se serait probablement terminé en tragédie.

Mais pas cette fois. En voyant de la lueur provenant du téléphone mobile de la personne qui l’accompagnait, M. Bellefleur a gardé espoir. Il a eu le courage de se battre pour leur vie. 

« Sans le cellulaire, de nombreuses heures se seraient écoulées avant que les secours partent à notre recherche, puis qu’ils nous retrouvent. L’hypothermie aurait pu causer de graves conséquences, dit M. Bellefleur. 

Je serai éternellement reconnaissant d’avoir pu appeler à l’aide. »

La connectivité réseau est disponible en Basse-Côte-Nord depuis 2019 grâce à un partenariat entre les gouvernements du Québec et du Canada et TELUS. Le réseau 4G LTE signifie que le personnel de sauvetage est joignable plus rapidement. Les déplacements en bateaux sont beaucoup plus sécuritaires. Pour la première fois, une connexion réseau est offerte pour certaines sections de l’iconique Route blanche, un sentier de motoneige de 400 kilomètres qui relie, durant l’hiver, les 14 villages de la région ainsi que leurs 5 000 habitants.

 Sans le nouveau réseau 4G LTE de TELUS, Normand Bellefleur, directeur général du conseil de bande d’Unamen Shipu, n’aurait pas pu conter son histoire. En novembre dernier, il s’est retrouvé dans les eaux glaciales du Saint-Laurent alors qu’il naviguait dans la noirceur. En voyant de la lueur provenant d'un téléphone mobile, il a gardé espoir et a appelé les secours. 

Retombées économiques

Le réseau 4G LTE permet également aux familles et entreprises de la région d’avoir accès à Internet haute vitesse par l’entremise d’un terminal intelligent. Celui-ci fonctionne comme un routeur en connectant les appareils de la maison à la connectivité sans fil.  

C’est le cas en outre des foyers de la communauté de Bonne-Espérance, qui peut maintenant se targuer d’être l’un des seuls endroits au monde à avoir deux tours de 170 mètres, construites côte à côte. Posées sur la plus haute colline du secteur de Rivière-Saint-Paul, les tours relaient les signaux à haute vitesse et mobiles jusqu’à Saint-Augustin, 70 kilomètres plus loin.

Bonne-Espérance est également l’endroit de prédilection choisi par la Coasters Association qui y a établi une bonne partie de ses opérations. L’Association y développe les ressources naturelles de la région, de la mer à la terre, qui sont destinées à la recherche ou la production de divers biens de consommation, comme des produits de soins de santé et de la peau. 

Les politiques du gouvernement creusent davantage le fossé numérique au Canada et empêchent les Canadiens en région rurale de bénéficier d’une connexion Internet optimale. Vous pouvez contribuer à changer les choses.

L’arrivée d’Internet haute vitesse est une source de progrès économique important pour les entreprises locales, car elle amène des changements prometteurs. Avant l’arrivée du nouveau réseau, Kimberley Buffitt, directrice de l’Association pour le développement de la recherche et de l’innovation, devait souvent user de créativité pour répondre aux demandes de clients à l’international, en s’appuyant à l’époque sur le service par satellite.

« Quand je demandais à nos partenaires de me télécopier des documents ou que j’expliquais que notre Internet était en panne à cause d’une tempête de neige, ils semblaient croire que j’habitais sur une autre planète », dit Mme Buffitt.

Grâce à la nouvelle connectivité, son équipe peut, tout comme le reste du monde, participer aux rencontres par visioconférence et plancher sur des projets de sites Web qui porteront plus loin encore leurs ambitions.

La promesse de la connectivité a donné un élan à Kimberly Buffitt, directrice du service de la Coasters Association, pour le développement d’une entreprise axée sur la recherche et l’innovation. Avec l'International Blue Cooperative, elle aide les communautés de pêcheurs à maximiser l’utilisation des ressources pour en faire des biens de consommations ou pharmaceutiques, ou encore du bioplastique. Photo de Maygan Wellman.

La promesse de la connectivité haute vitesse dans la région aura aussi donné un élan à Kimberly Buffit pour développement d’un partenariat  avec l'International Blue Cooperative qui aide les communautés de pêcheurs à maximiser l’utilisation du poisson et autres ressources maritimes pour en faire des biens de consommations ou pharmaceutiques, ou encore du bioplastique. L’objectif: faire la promotion de pratiques maritimes durables pour stimuler les emplois de qualité et rendre la région la plus autosuffisante possible. 

La haute vitesse lui permet également de conjuguer son amour de la région avec ses rêves professionnels.

« J’adore la Basse-Côte-Nord. J’ai voyagé partout dans le monde, et rien ne vaut ma région. Même si j’avais de grandes ambitions, je savais que quitter signifiait aussi laisser derrière moi un lien privilégié avec la nature, ainsi que des connexions humaines remplies d'authenticité. Aujourd’hui, avec la haute vitesse, non seulement je peux soutenir la croissance de nos entreprises, mais je le fais également en mettant en valeur la richesse de nos ressources ainsi que l’expertise si unique de nos communautés. »

Espoir et sécurité

Pour Roderick Fequet, la connectivité est porteuse de santé économique, mais également d’une sécurité accrue. Avec la nouvelle connectivité, le maire de Bonne Espérance a pu contribuer à la santé des résidents de sa communauté en restant en contact avec les autorités alors que la Basse-Côte-Nord était aux prises avec son premier cas de COVID-19 en novembre dernier. Photo de Maygan Wellman.

Compte tenu de la menace constante que pose la pandémie, une connectivité rapide et fiable apporte également une plus grande sécurité pour les communautés qui seraient autrement coupées de l’aide immédiate en cas d’éclosion du virus. 

En novembre dernier, la Basse-Côte-Nord était aux prises avec son premier cas de COVID-19. Durant l’étape de traçage si critique pour enrayer la propagation, Internet haute vitesse et le cellulaire ont permis aux acteurs locaux, dont au maire de Bonne Espérance, Roderick Fequet, de poursuivre ses importants suivis auprès des nombreux intervenants et de rester connecté de la maison et en déplacement pour suivre les dénouements.

« La connectivité peut faire la différence entre l’arrêt de la propagation du virus et une éclosion », souligne monsieur Fequet. « Malheureusement, nous avons vécu des accidents tragiques dans le passé, mais quand je rentre chez moi le soir, et que je vois les lumières des tours clignoter, je sais qu’elles sont porteuses d’espoir et de sécurité.

Plus important encore, la connectivité solidifie le tissu social et le mieux-être mental de notre société, nous connectant plus efficacement les uns aux autres. »

Explorer similaire

Deux hommes debout dans un champ souriant et regardant une tablette.

Aidez à améliorer la connectivité dans les régions rurales du Canada

De meilleures politiques du gouvernement sont nécessaires pour aider les Canadiens vivant dans les régions rurales à avoir accès à Internet haute vitesse.

Faites-vous entendre