Passer au contenuPasser au chercher
TELUS Impact Social
TELUS Impact Social
Un jeune homme et une jeune femme sourient en regardant l’écran d’un téléphone intelligent

Connecter les Canadiens

De nouvelles technologies émergent à l’aube de l’ère de la 5G au Canada

Feb 5, 2021

Qu’il s’agisse de progrès révolutionnaires dans des secteurs d’activités clés ou de moyens plus rapides et plus efficaces de rester en contact avec nos proches, la technologie 5G permet aux Canadiens d’être mieux connectés que jamais — et ce n’est que le début. SHUTTERSTOCK

La 5G au Canada se trouve dans une phase stimulante. 

Les principaux fournisseurs de services mobiles au Canada ont des réseaux cellulaires 5G en plein essor, les fabricants de téléphones produisent une tonne d’appareils 5G et il semble que tout le monde fait de grandes promesses quant aux possibilités futures de la 5G.

Même si les applications actuelles de la 5G au Canada peuvent sembler limitées, il ne faut pas oublier que les entreprises de télécommunication en sont encore aux premières étapes du déploiement de la 5G.  Il y a bien plus encore et beaucoup d’autres applications intéressantes à venir.

Bernard Bureau, vice-président, Stratégie réseau et architecture à TELUS, a discuté de certaines des capacités de la 5G les plus intéressantes à venir dans le cadre d’une entrevue avec MobileSyrup. M. Bureau a mentionné que les utilisateurs canadiens de téléphones intelligents ne profiteront pas seulement d’une accélération des vitesses. La réduction de la latence, la fiabilité accrue et la prise en charge des systèmes informatiques en périphérie ne sont que quelques-uns des avantages de la 5G qui amélioreront et transformeront nos interactions avec la technologie mobile. Quant aux applications pratiques de la 5G, M. Bureau a mentionné tout un éventail d’utilisations allant de l’agriculture aux jeux vidéo.

Bernard Bureau, TELUS, Vice-Président Stratégie Réseau et Architecture.

Qu’est-ce que la technologie 5G?

Cette question peut sembler redondante au départ, car la plupart des gens qui ont suivi l’actualité technologique même vaguement au cours des dernières années savent probablement que la 5G est la prochaine génération de la technologie mobile. Il s’agit d’une avancée par rapport à la technologie 4G, qui offre des améliorations touchant notamment la vitesse et la capacité.

« [La 5G] est de toute évidence un sujet assez vaste, a affirmé M. Bureau. Toutefois, elle ne se résume pas à une augmentation de la vitesse et de la capacité, car la technologie 5G est évolutive, et c’est ce que nous avons lancé jusqu’à maintenant cette année. »

M. Bureau a aussi reconnu que la prochaine phase de la technologie 5G est beaucoup plus intéressante que la 5G qui existe actuellement au Canada. Il la décrit comme « révolutionnaire » par rapport à la phase d’évolution actuelle. Voici une bonne façon de voir les choses : la technologie 4G était axée sur les connexions mobiles à large bande et l’amélioration de certains aspects comme les vidéos sur les téléphones intelligents ou la vitesse d’accès au contenu dans les applications. Cependant, la technologie 5G va bien au-delà des téléphones et ouvre la voie à de nombreuses applications mobiles autre que les connexions mobiles à large bande.

M. Bureau a souligné que la latence est un aspect qui sera amélioré par la révolution 5G, et qu’il s’agit peut-être d’un élément plus important que toute amélioration de la vitesse ou de la capacité afin de transformer la façon dont les gens utilisent les réseaux mobiles.

Selon M. Bureau, une latence moindre révolutionnera des domaines comme la fabrication et l’automatisation de la chaîne d’approvisionnement, ce qui permettra une amélioration de l’efficacité des processus, un prolongement de la période de production et la capacité d’accroître la main-d’œuvre robotisée d’une entreprise. En outre, la fiabilité, la résilience, la sécurité et une latence très faible sont des facteurs essentiels qui favorisent la mise en œuvre de la technologie mobile aux fins de la fabrication 4.0, des véhicules autonomes et des drones. 

Il sera agréable de profiter de meilleures vitesses de transmission de données sur votre téléphone, mais ces augmentations pourraient ne représenter qu’un avantage secondaire, puisque la 5G transformera des secteurs en entier.

Applications de la 5G dont vous n’avez peut-être même pas (encore) rêvé

Si vous demandez à la plupart des gens de vous dire ce que la 5G va changer, peu d’entre eux vous parleront d’agriculture. Pourtant, il s’agit de l’un des premiers exemples de M. Bureau.

« Un exemple précis que j’aime donner est l’amélioration de l’efficacité des cultures, a raconté M. Bureau. Il y a des drones qui enregistrent des vidéos HD à haute résolution... [et] les vidéos peuvent être analysées en faisant appel à l’intelligence artificielle. Ainsi, vous pouvez détecter si une culture ne va pas bien ou a besoin d’un traitement spécial. »

Si le recours à des drones pour surveiller la santé des cultures vous semble être une technologie futuriste loufoque, détrompez-vous; elle est déjà utilisée en Ontario. L’an dernier, MobileSyrup a visité un vignoble au nord de Richmond Hill qui fait l’essai de drones pour déceler des problèmes dans les champs. Les drones peuvent aider le vignoble à accroître son efficacité et ses rendements en permettant aux travailleurs qui se promenaient dans les champs à la recherche de problèmes de se consacrer à la résolution des problèmes. Même si ces essais reposent sur la technologie 4G actuelle, le passage à la technologie 5G fournira des images plus détaillées et à plus haute résolution, et ce, plus rapidement qu’avec la technologie 4G.

TELUS croit tellement en l’agriculture connectée qu’elle vient de lancer une nouvelle division commerciale appelée TELUS Agriculture, qui se concentre sur la prestation de solutions novatrices qui appuient le secteur grâce à la technologie connectée.

M. Bureau fait remarquer que l’un des problèmes liés à l’utilisation de services connectés comme les drones dans le cadre d’applications agricoles est que l’emplacement est parfois si éloigné qu’il n’y a pas d’accès à une infrastructure mobile ou filaire.

« Toutefois, la technologie 5G permettra d’installer des systèmes informatiques en périphérie à proximité de ces fermes, dans une zone particulière, et d’y exploiter l’intelligence artificielle localement. Il n’est donc pas nécessaire de transmettre une énorme quantité de données jusqu’à la ville la plus proche. Celles-ci peuvent être exploitées localement, et produire le même résultat. »

M. Bureau décrit l’informatique en périphérie comme un « mini-nuage » qui fonctionne localement et qui ne dépend pas autant des réseaux filaires et mobiles pour la transmission de données.

Quels seront les avantages pour le Canadien moyen?

L’informatique en périphérie, le découpage en tranches et l’amélioration des drones aux fins de l’agriculture et d’autres projets sont des applications intéressantes de la 5G. Mais pour de nombreux Canadiens, ces applications ne sembleront peut-être pas avoir d’incidence importante sur leur vie quotidienne. Toutefois, ce n’est pas tout à fait le cas.

La 5G entraînera et accélérera une nouvelle vague de transformation numérique dans le secteur de l’agriculture et de l’élevage qui permettra une meilleure traçabilité de la ferme à la fourchette afin que les consommateurs profitent d’aliments plus frais et plus sains.

Revenant à l’avantage relatif à la latence, M. Bureau affirme que la 5G améliorera fortement le fonctionnement du jeu infonuagique. À l’heure actuelle, les réseaux 4G permettent la diffusion en continu de jeux sur des appareils mobiles, mais l’expérience peut être décevante. La latence moindre de la technologie 5G devrait grandement améliorer la diffusion en continu des jeux.

« Cette possibilité de la 5G repose en grande partie sur la latence, a déclaré M. Bureau. [La] technologie 5G que tout le monde a lancée au Canada est ancrée dans la technologie 4G. Elle utilise une infrastructure centrale 4G et aussi des canaux 4G, pas seulement des canaux 5G. Mais l’inconvénient est qu’elle comporte aussi les limites de la technologie 4G, notamment... une latence plus variable. »

« Lorsque nous serons en mesure de passer à une technologie 5G pure, sans aucune dépendance à la technologie 4G, alors nous réduirons la latence de façon radicale. »

Selon M. Bureau, avec une latence moindre, les joueurs profiteront d’une expérience presque transparente où il s’écoule beaucoup moins de temps entre le moment où ils interagissent avec le jeu (en appuyant sur les boutons ou en touchant l’écran) et celui où le jeu répond (lorsque le serveur infonuagique qui exploite le jeu reconnaît et rend les images en fonction des commandes de l’utilisateur).

Bien sûr, le jeu infonuagique pendant vos déplacements semble être une possibilité lointaine, d’autant plus que la pandémie en cours contraint de nombreuses personnes à rester chez elles. Mais même dans votre maison, la 5G peut changer les choses.

La 5G peut aider les Canadiens même lorsqu’ils sont à la maison

M. Bureau mentionne les points d’accès sans fil fixes pour illustrer les avantages éventuels de la 5G dans les maisons : vitesse, capacité et fiabilité améliorées. TELUS offre déjà un accès Internet sans fil fixe à des centaines de milliers de ménages qui utilisent des connexions 4G, mais la 5G pourrait le faire passer à un niveau supérieur.

De même, le télétravail pourrait aussi être facilité par la 5G. Cela peut sembler contre-intuitif. Pourquoi les gens auraient-ils besoin d’une connexion cellulaire lorsqu’ils travaillent à la maison où ils ont un accès Internet à large bande? Cependant, il pourrait s’agir d’un moyen de rendre le télétravail plus accessible, par exemple, aux personnes vivant dans des régions éloignées où les connexions Internet à large bande peuvent être irrégulières.

En revanche, la plupart de ces avantages ne semblent pas en voie de se concrétiser avant quelques années, surtout compte tenu de l’état actuel de la 5G au Canada. Même si M. Bureau reconnaît qu’il a une opinion favorable à la 5G, il estime que la technologie 5G actuelle peut être avantageuse pour les Canadiens qui souhaitent passer à de nouveaux appareils 5G. Rien que cette année, plusieurs entreprises ont lancé des téléphones 5G dans les catégories haut de gamme et milieu de gamme, notamment la nouvelle gamme d’appareils iPhone 12, le Note 20, le Galaxy S20 et quelques appareils de la série A de Samsung, le Google Pixel 5 et le Google Pixel 4a avec 5G, ainsi que le LG Velvet, entre autres. 

« Mais je dirais que [la technologie 5G] a certainement des effets positifs maintenant. Et elle en aura aussi lorsque nous déploierons les prochaines bandes de spectre, qui sont prises en charge par les téléphones 5G d’aujourd’hui. »

Compréhension des bandes de moins de 6 GHz et des bandes d’ondes millimétriques (mmWave)

Les bandes de fréquences bientôt en jeu font partie du spectre de 3 500 MHz, qui sera vendu aux enchères en juin 2021 au Canada. M. Bureau qualifie ce spectre de « très très important » pour la 5G.

« [Ce spectre] permettra de faire un grand pas en avant, et il va aussi simplifier la structure de coûts des exploitants de réseaux mobiles, a déclaré M. Bureau. Parce que ces canaux sont immenses. Par rapport à la technologie 4G, la même radiofréquence sera maintenant capable d’utiliser un très grand canal, dont le déploiement est beaucoup plus efficace sur le plan financier. »

M. Bureau a expliqué qu’il existe différents groupes de spectre utilisés par les exploitants de réseaux, le terme « spectre » faisant référence à la fréquence des ondes électromagnétiques. Il a décrit toutes les bandes inférieures à 1 000 MHz comme du « spectre de basses fréquences », qui est utilisé par les technologies 3G et 4G et qui peut parcourir des dizaines de kilomètres. Il y a aussi du spectre 5G, comme la bande de 600 MHz précédemment vendue aux enchères par le gouvernement canadien. Cependant, le spectre 5G de basses fréquences ne donne que des résultats légèrement supérieurs au spectre 4G.

« Le problème touche les canaux dans ces bandes : qu’il s’agisse de 5G, de 4G ou de 3G, cela n’a pas d’importance. Les canaux liés à ces bandes sont très petits parce qu’il n’y a pas beaucoup de spectre disponible », a mentionné M. Bureau.

À l’extrémité opposée se trouvent les ondes millimétriques, ou spectre 5G de hautes fréquences, qui utilisent des ondes radio allant de 25 à 39 GHz. Les ondes de cette fréquence peuvent offrir des vitesses se comptant en gigabits, mais parcourent seulement de courtes distances (seulement quelques centaines de mètres selon M. Bureau) et traversent difficilement les obstacles comme les arbres ou les murs.

« Si vous y avez accès, vous allez profiter d’une vitesse incroyable. Et c’est en grande partie ce type de spectre que [les exploitants ont] déployé aux États-Unis », a affirmé M. Bureau.

La bande de 3 500 MHz se situe au milieu et peut être considérée comme du spectre 5G de fréquence intermédiaire. Elle comprend les bandes de 2,5 à 3,7 GHz (2 500 à 3 700 MHz) et potentiellement des fréquences plus élevées. Le spectre 5G de fréquence intermédiaire est souvent qualifié de spectre « de moins de 6 GHz » (6 000 MHz).

M. Bureau fait remarquer qu’aux États-Unis, on a fortement mis l’accent sur le déploiement du spectre 5G qui utilise les ondes millimétriques, mais que l’industrie américaine réclame un accès au spectre 5G de moins de 6 GHz. Dans le reste du monde (y compris au Canada), on met l’accent sur les bandes de moins de 6 GHz, surtout les fréquences comprises entre 3 300 et 4 200 MHz.

« Ces [bandes] offrent le meilleur des deux mondes, explique M. Bureau. Elles présentent une assez bonne couverture et une assez bonne capacité. Aujourd’hui, au Canada, nous avons déployé des réseaux 5G qui sont environ 25 % plus rapides que les réseaux 4G. Mais avec le nouveau spectre, les vitesses seront environ deux fois plus rapides que celles offertes par le réseau LTE. »

Les politiques du gouvernement creusent davantage le fossé numérique au Canada et empêchent les Canadiens en région rurale de bénéficier d’une connexion Internet optimale. Vous pouvez contribuer à changer les choses.

Que doit-il se passer pour que la 5G arrive à ce point au Canada?

La plupart des téléphones 5G offerts à l’heure actuelle prennent en charge le spectre 5G de moins de 6 GHz. Ainsi, lorsque les entreprises de télécommunication acquerront ce spectre et commenceront à le déployer, les clients qui possèdent déjà ces téléphones commenceront à en percevoir les avantages.

Toutefois, il reste encore du travail à faire pour en arriver là.

« En juin 2020, TELUS a procédé à la première phase de lancement de son réseau 5G pour stimuler la productivité économique canadienne, améliorer les soins virtuels et soutenir l’éducation numérique », a expliqué M. Bureau.

« Nous élargissons continuellement le réseau 5G de TELUS et avons branché 76 marchés en 2020, ce qui représente environ 30 % de la population. »

À partir de là, il s’agit d’acquérir plus de spectre 5G, en particulier la bande intermédiaire de 3 500 MHz, et de construire des réseaux qui utilisent ce spectre. Un jour, on construira des réseaux qui utilisent les ondes millimétriques, mais cela aura probablement lieu dans les zones urbaines densément peuplées, puisque les ondes millimétriques ne se déplacent pas très loin.

Pour l’instant, surveillons la vente aux enchères de la bande de 3 500 MHz et le déploiement de ce spectre par les entreprises de télécommunication l’an prochain, ce qui sera probablement le plus avantageux à court terme pour les Canadiens.

La 5G doit être axée sur les résultats pour les Canadiens

En fin de compte, peu importe votre opinion sur la technologie 5G et ses possibilités, M. Bureau mentionne que cela n’a pas d’importance si on ne fait pas quelque chose d’utile avec elles.

« La 5G doit être axée sur les résultats pour les Canadiens, a déclaré M. Bureau. En tant qu’exploitant de réseau mobile, nous avons entrepris une transformation au cours des dernières années, en passant d’une entreprise de services de connectivité à une entreprise qui fournit des solutions. »

M. Bureau souligne que les investissements dans l’agriculture, la santé et la sécurité résidentielle sont des exemples des moyens que prend TELUS pour créer de la valeur pour tous les Canadiens en générant des rendements alimentaires plus élevés en toute sécurité pour répondre aux besoins alimentaires toujours croissants, en comblant le fossé numérique et en améliorant encore davantage les maisons intelligentes, tout en favorisant la durabilité environnementale.

« Vous pouvez avoir la meilleure connectivité, mais ça n’a pas vraiment d’importance. Ce qui compte le plus, c’est ce que vous en faites. Au bout du compte, je pense que l’important pour les Canadiens est ce que nous faisons avec la technologie, et nous en sommes très conscients. »

Publié à l'origine en partenariat avec MobileSyrup.

Explorer similaire

Deux hommes debout dans un champ souriant et regardant une tablette.

Aidez à améliorer la connectivité dans les régions rurales du Canada

De meilleures politiques du gouvernement sont nécessaires pour aider les Canadiens vivant dans les régions rurales à avoir accès à Internet haute vitesse.

Faites-vous entendre