Passer au contenuPasser au chercher
TELUS Impact Social
TELUS Impact Social
Selon Sarah Prevette, entrepreneure et investisseuse de Toronto

Connecter les Canadiens

Tirer profit de la 5G pour accélérer la reprise économique

Apr 8, 2021

(AU-DESSUS): Selon Sarah Prevette, entrepreneure et investisseuse de Toronto, notre avenir économique passe par les connexions instantanées: « Nos entreprises doivent tirer parti de données complexes pour prendre des décisions éclairées et miser sur les nouvelles technologies. » PHOTO PAR NICK MENZIES

Au printemps 2020, l’univers des entrepreneurs a changé. Les innovateurs canadiens travaillaient alors au développement de produits et services, pensant que les affaires suivraient leur cours normal pendant l’année à venir. Puis quand le coronavirus a frappé, la survie reposait entièrement sur la capacité de s’adapter. 

Abdullah Snobar, directeur général de DMZ, un influent incubateur technologique au Canada, a observé comment des entreprises en démarrage, ambitieuses et vaillantes, ont été forcées de s’adapter devant le manque soudain de financement, et a assisté à la déconfiture de modèles d’affaires bien ficelés du jour au lendemain. 

« Les entrepreneurs ont travaillé sans relâche pour tenter de réévaluer et d’adapter leurs modèles, afin de trouver la formule qui fonctionnerait », explique M. Snobar. 

Pour certaines entreprises, particulièrement celles qui reposaient sur le contact en personne, l’adaptation s’est traduite par un virage à 180 degrés. Mentionnons par exemple Pheedloop, une entreprise qui a vu le jour sous forme d’application mobile, comme le rappelle M. Snobar. En mars 2020, elle a lancé une nouvelle technologie facilitant les événements virtuels, et elle réussit aujourd’hui dans le secteur de l’événementiel virtuel.

La clé, selon M. Snobar, consiste à s’adapter avec souplesse à un monde qui avait déjà bien amorcé un virage numérique, et qui s’est retrouvé à accélérer sa transformation en raison de la pandémie de COVID-19. 

Sarah Prevette, entrepreneure en série et investisseuse qui aide les entreprises canadiennes à se préparer pour l’avenir en adoptant la 5G, croit que le pays est en phase de devenir un leader de l’innovation numérique, mais à une condition.

« L’avenir repose sur la connexion instantanée », dit-elle.

« Nos entreprises doivent tirer parti de données complexes pour prendre des décisions éclairées et miser sur les nouvelles technologies. Si nous n’avons pas l’infrastructure sans fil, nous ne serons pas en mesure de suivre le rythme d’autres pays en matière d’innovation, et nous serons en reste. » 

La connexion instantanée alimente l’avenir

Dans ce nouveau contexte économique, les technologies numériques sont la clé et l’infrastructure mobile est le moteur qui définit jusqu’où les entrepreneurs canadiens iront et à quelle vitesse. C’est pour cette raison que TELUS travaille avec acharnement au déploiement rapide de son infrastructure de réseau 5G au Canada, en offrant déjà le service dans 81 municipalités et collectivités, et en planifiant étendre la couverture aux régions rurales à mesure de l’évolution de la technologie 5G. 

Les avantages d’une vitesse supérieure à 1 Gbit/s sont déjà perceptibles pour les millions de Canadiens qui travaillent à distance en raison de la pandémie, un changement qui pourrait perdurer bien au-delà du retour sécuritaire au bureau.

« Nous avons assisté à une augmentation substantielle de la productivité », remarque Mme Prevette. « C’est à un point tel que les entreprises remettent en question la nécessité de retourner dans un espace de bureau traditionnel. »

La main-d’œuvre passée au télétravail a mis à rude épreuve les réseaux mobiles dans de nombreux pays. Pourtant, le rapport d’OpenSignal sur les vitesses de connexion sans fil au premier trimestre de 2020 montre que le Canada est en tête de peloton en ce qui a trait aux vitesses de téléchargement, alors que les vitesses dans des pays comme le Royaume-Uni et l’Australie ont plongé en réponse à la demande accrue. 

Ces vitesses de téléchargement sont de bon augure pour la place du Canada comme leader mondial des technologies, au moment où le monde entre dans l’ère de la 5G. Tout comme la décennie précédente a été étroitement liée à la montée en popularité des téléphones intelligents et des applications mobiles propulsées par la technologie 4G, les dix prochaines années seront marquées par les innovations apportées par la 5G. 

Bien qu’il soit impossible de prévoir exactement ce qui sera la prochaine grande nouveauté, Kundan Joshi, président et chef de la direction de TheAppLabb, dit qu’il est facile de prédire les perspectives pour la 5G. TheAppLabb a mis au point plus de 600 applications dans les 14 dernières années, ce qui en fait un chef de file dans l’espace mobile canadien et qui permet à M. Joshi d’avoir une vision globale sur le rôle de l’infrastructure sans fil dans l’innovation numérique.

Pour Kundan Joshi, président et chef de la direction de TheAppLabb à Toronto, une connectivité accrue, qui comprend des vitesses ultrarapides et une excellente fiabilité, est essentielle pour soutenir les efforts de son entreprise visant à propulser l’innovation numérique. PHOTO SOUMISE

M. Joshi note qu’une technologie qui semble aussi futuriste que l’intelligence artificielle (IA) existe depuis longtemps, mais que son potentiel a été freiné par deux choses : la puissance des ordinateurs (la capacité de traiter des données à grande vitesse) et la connectivité mobile.

« La connectivité joue un rôle important, puisque même si votre ordinateur est capable d’atteindre des vitesses suffisantes, il vous faut accéder à l’IA à distance », explique M. Joshi.

Il donne l’exemple d’une application à laquelle son équipe a travaillé et qui faisait en sorte qu’une paire de lunettes intelligentes fournisse à un athlète (en l’occurrence, à un joueur de hockey) des consignes et des conseils des entraîneurs pendant son entraînement au moyen de capteurs corporels et de l’analyse de l’image IA.

« Dans ce genre d’objet, toute la technologie est mise à profit, mais le plus grand défi demeure la connectivité », explique-t-il. « Je dois pouvoir compter sur des vitesses de calcul et une connectivité rapides pour que les lunettes assurent la reconnaissance des images, leur double renvoi et leur comparaison avec les ensembles de données dont nous disposons pour tenter de prévoir ce que fera l’autre joueur, pour communiquer une recommandation. » 

Les politiques du gouvernement creusent davantage le fossé numérique au Canada et empêchent certaines régions de bénéficier d’une connexion Internet optimale.

La 5G libère les potentialités

Bien entendu, la même situation s’applique à d’autres technologies qui nous paraissent futuristes, comme la réalité amplifiée et la réalité virtuelle. Les bases de la plupart des technologies d’avenir ont été jetées. Il faut maintenant que la puissance de traitement des données augmente considérablement et que la latence (le temps qui s’écoule entre une action et la réponse qui en résulte) soit ultra-fiable pour permettre la démocratisation de ces technologies dans divers secteurs. 

« Nous regardons en direction des secteurs en pleine croissance, comme les soins de santé, la fabrication de pointe, les énergies vertes, qui ont tous besoin d’une infrastructure technologique de premier plan », explique Mme Prevette.

  M. Snobar lui fait écho en présentant les services de santé numériques comme un secteur à surveiller dans le paysage canadien de l’innovation. Il désigne également la cybersécurité comme présentant des perspectives de croissance, en raison de la transition des entreprises vers les services en ligne, tout comme les plateformes d’apprentissage et de commerce en ligne.

« Nous magasinerons tous de plus en plus en ligne et il est plus important que jamais que les entreprises, grandes ou petites, fassent la transition vers le commerce et l’expédition en ligne », affirme M. Snobar.

À mesure que la 5G libère le potentiel de nouveaux produits et services dans ces secteurs qui emploient les technologies de prochaine génération comme l’IA, la réalité amplifiée et la réalité virtuelle, le Canada est en passe de profiter de toutes les occasions. Bien que la dernière année ait été une année sombre, le potentiel de reprise est grand.

« Je pense que nous commençons à regarder au loin pour voir de quoi sera faite la nouvelle normalité », dit Mme Prevette.

« Je trouve motivant de savoir que nous avons de grands entrepreneurs au pays qui continuent de dénicher les occasions favorables, de trouver des problèmes à régler et de tirer profit des technologies pour faire naître des innovations qui viendront en aide à des millions de gens. »

Explorer similaire

Un homme assis sur un rocher dans la nature travaillant sur un ordinateur portable.

Aidez à connecter les collectivités

De meilleures politiques du gouvernement sont nécessaires pour garantir aux Canadiens une meilleure connectivité.

Informez-vous