Passer au contenuPasser au chercher
TELUS Impact Social
TELUS Impact Social
Samidha tenant un téléphone.

Connecter les Canadiens

Réussir à l’ère du numérique

Oct 13, 2020

(AU DESSUS) Malgré son enfance difficile, Samidha a toujours regardé vers l’avant et a fait de l’éducation sa priorité. Le programme Mobilité pour l’avenir de TELUS l’aide à garder le contact avec les gens, les ressources et les services dont elle a besoin pour réaliser ses rêves. PHOTO PAR KAREN MACKENROT

À tous les égards, Samidha est une jeune femme impressionnante.

L’étudiante de 21 ans en est à sa quatrième année à l’Université McMaster de Hamilton, où elle étudie la philosophie et les affaires. Elle a récemment reçu une prestigieuse bourse McCall MacBain qui lui permettra de financer ses études à l’étranger l’an prochain. Elle prévoit passer une année en Égypte où elle espère apprendre l’arabe — sa troisième langue, en plus de l’anglais et du hindi.

Lorsqu’elle n’étudie pas, Samidha participe à la vie étudiante de McMaster, pratique les techniques d’autodéfense Krav Maga, et fait du bénévolat auprès d’enfants et de jeunes marginalisés à titre d’ambassadrice de la Fondation pour l’aide à l’enfance du Canada.

Mais c’est l’effet positif qu’a l’éducation sur la vie des gens qui inspire vraiment ses objectifs de vie.

« Si je me projette dans 10 ans, l’éducation au niveau mondial sera ma principale passion. Je veux éventuellement participer à des initiatives qui veillent à ce que même les gens provenant des milieux les plus vulnérables aient accès à l’éducation », dit-elle.

Faciliter les transitions difficiles

Samidha a à cœur d’aider les jeunes défavorisés pour une raison très personnelle.

Il n’y a pas si longtemps, son propre avenir était plutôt sombre. Elle a perdu sa mère lorsqu’elle n’était qu’une toute jeune fille en Inde. Samidha a ensuite déménagé au Canada avec sa famille, où, en raison de l’instabilité de son foyer, elle a été prise en charge par le système de protection de l’enfance de l’Ontario. À l’âge de 16 ans, elle était passée par sept foyers d’accueil et trois écoles secondaires, séparée de sa famille, de sa langue et de sa culture.

Son 18e anniversaire a été marqué par la peur plutôt que la joie. Tous les ans, environ 2 300 jeunes Canadiens vivent une expérience semblable, au moment où ils ne sont plus pris en charge par le système public. Comme Samidha, beaucoup d’entre eux ne sont pas prêts à faire face à la nouvelle réalité qui les attend et ne bénéficient pas du soutien d’une famille permanente. Pour de nombreux jeunes qui quittent leur famille d’accueil, l’âge de 18 ans est associé à la pauvreté, à l’itinérance et à des problèmes de santé mentale qui persistent souvent pendant bien des années: toxicomanie, anxiété, dépression et suicide.

« Nous n’avons pas le droit à l’erreur, car un seul mauvais choix peut nous coûter cher, dit Samidha quand elle commente les défis extrêmes auxquels sont confrontés les jeunes placés en foyer d’accueil. On peut perdre sa vie. On peut rater des occasions. L’instabilité crée un effet d’entraînement qui peut nous suivre tout au long de notre vie. »

Toujours avancer

Dans ses périodes les plus sombres, Samidha a trouvé du courage dans les personnages littéraires. Adolescente, c’est le professeur Dumbledore de la série Harry Potter qui l’a grandement inspirée. Une citation du personnage a clarifié son parcours : « Ce sont nos choix, bien plus que nos capacités, qui nous montrent qui nous sommes vraiment. »

Samidha nous confie que cette citation lui a donné la force requise pour prendre sa vie en main et faire de l’éducation sa priorité, malgré l’instabilité de sa situation personnelle.

« Je voulais aller de l’avant dans ma vie et j’ai choisi de rester à l’école », explique-t-elle.

TELUS et son programme novateur axé sur la jeunesse, Mobilité pour l'avenir, lui ont aussi fourni un soutien indispensable. Le programme offre aux jeunes adultes vulnérables qui quittent leur famille d’accueil un téléphone gratuit et un forfait à zéro dollar qui comprend des données. Considéré comme une bouée de sauvetage, le programme Mobilité pour l’avenir facilite la transition vers l’indépendance. Il permet aux participants de garder le contact avec leurs proches et d’accéder aux ressources dont ils ont besoin pour terminer leurs études, trouver un emploi et simplement survivre.

Même si le programme est entièrement gratuit, les participants reçoivent des factures à leur nom, ce qui leur permet de bâtir leur cote de crédit.

Plus de 5 000 jeunes Canadiens y sont inscrits. Samidha y participe depuis deux ans.

« C’est formidable de savoir qu’il existe des organisations comme TELUS qui nous aident à réussir, a-t-elle dit. Le programme m’a donné accès aux données pour la première fois. Je pouvais ainsi accéder à mes courriels et à mes cours universitaires. À Hamilton en 2020, on ne peut pas vivre, travailler et aller à l’école sans téléphone ni plan de données. »

En plus de l’aider dans sa transition vers l’indépendance, le programme Mobilité pour l’avenir lui a permis de renouer avec son frère, dont elle a été séparée pendant toute son adolescence.

Bien qu’ils habitent maintenant dans deux villes différentes au Canada, Samidha et son frère peuvent garder le contact, puisqu’ils participent tous deux au programme Mobilité pour l’avenir.

Les politiques du gouvernement creusent davantage le fossé numérique au Canada et empêchent certaines régions de bénéficier d’une connexion Internet optimale.

« Nous sommes très proches. Nous parlons régulièrement et jouons beaucoup aux échecs, raconte-t-elle. La possibilité de rester en contact est très importante pour nous. »

Alors qu’elle prévoit obtenir son diplôme universitaire l’année prochaine, Samidha songe à une autre citation inspirante – celle-ci de son philosophe français préféré.

« La vie est un naufrage, mais nous ne devons pas oublier de chanter dans les canots de sauvetage, dit-elle. Les paroles de Voltaire me rappellent qu’il est essentiel de toujours aller de l’avant. J’essaie de les mettre en pratique tous les jours. »

Pour en savoir plus sur le programme Mobilité pour l’avenir de TELUS, les critères d’admissibilité et le processus d’adhésion, allez au telus.com/mobilitepourlavenir.

Publié à l'origine en partenariat avec Chatelaine.

Explorer similaire

Un homme assis sur un rocher dans la nature travaillant sur un ordinateur portable.

Aidez à connecter les collectivités

De meilleures politiques du gouvernement sont nécessaires pour garantir aux Canadiens une meilleure connectivité.

Informez-vous.