Passer au contenuPasser au chercher
TELUS Impact Social
TELUS Impact Social
A picture of Chief Joe

Connecter les Canadiens

Des collectivités autochtones connectées et mobilisées, la clé du plein potentiel national

9 juin 2022

Les peuples autochtones ont toujours prospéré grâce aux relations : de la famille à la collectivité, des ancêtres aux générations futures, de la terre aux cours d’eau, des animaux au monde des esprits, des partenaires commerciaux aux alliés ici et ailleurs. Les relations mènent tous les aspects de nos vies et de nos cultures.

Cependant, même si le reste du pays s’engage sur la voie de l’avenir grâce à l’hyperconnectivité ultrarapide, seulement 34,8 % des foyers des réserves des Premières Nations de l’ensemble du pays ont accès aux services de base établis par le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes.

Les mêmes obstacles se dressent par rapport à l’accès à une connexion Internet stable lorsque les Autochtones désirent avoir accès à des soins de santé, à l’éducation ou à l’emploi. Cette situation les isole de ce monde numérique et les empêche de progresser et de faire croître les collectivités, d’y innover et d’y prospérer.

Imaginez : une maison multigénérationnelle bondée où huit personnes se partagent deux appareils, et aucun des deux n’est un ordinateur portable ou de bureau. Trois enfants d’âge scolaire doivent être scolarisés à domicile en raison de la pandémie. La famille n’a accès qu’à une connexion Internet par satellite à plus de 100 $ par mois avec un plafond d’utilisation des données. La vitesse de la connexion n’est pas fiable et trop lente pour la lecture audio et vidéo en continu, ce qui empêche les enfants de participer à leurs cours en ligne.

Malheureusement, cette description reflète la réalité quotidienne de nombreuses familles autochtones et est aggravée par les problèmes socioéconomiques auxquels les collectivités sont confrontées.

La pandémie a mis en lumière l’importance de la connectivité pour les personnes non-Autochtones. Mais les Autochtones ont été exclus et coupés du monde bien avant la COVID-19, et peu ont démontré un intérêt envers le problème. Ces régions sont peu habitées et relativement éloignées. Pour le gouvernement fédéral, fournir une connexion Internet fiable à ces régions éloignées comporte des coûts trop élevés, et le risque politique est trop grand. En tardant à agir, le Canada économise de l’argent et réduit le risque de contrarier un grand nombre d’électeurs.

Ma collectivité, Tl’etinqox, est l’une des six collectivités qui composent la nation Tŝilhqot’in, qui a longtemps été négligée, mal desservie et sous financée à presque tous les égards. Le potentiel économique de notre collectivité est encore limité aujourd’hui, car la qualité de notre électricité est la plus mauvaise au pays.

Ces difficultés n’ont cependant rien de nouveau pour nous. La réponse des autorités fédérales à nos appels à l’aide est continuellement le statu quo, « attendons et nous verrons ». Une longue tradition qui consiste à être au courant des problèmes, mais à ne rien faire pour les résoudre. Leur inaction est honteuse et inacceptable.

Les partenariats entre les fournisseurs de réseau et les gouvernements sont essentiels à tous les niveaux pour éliminer les obstacles auxquels font face les collectivités autochtones en matière de connexion numérique et pour nous permettre d’exploiter notre potentiel économique accru.

À titre d’exemple, en 2019, le gouvernement national Tŝilhqot’in s’est associé à TELUS, au projet Pathways to Technology de la All Nations Trust Company et à l’Interior Health Authority pour appuyer l'arrivée de TELUS PureFibre dans cinq de nos collectivités. Ainsi nos enfants sont restés connectés à un réseau rapide et fiable au plus fort de la pandémie. En travaillant avec la collectivité et avec le directeur de l’école, TELUS a fait en sorte qu’aucun élève ne soit laissé pour compte.

Cette connectivité a permis de conserver les esprits les plus brillants de la communauté afin qu’ils contribuent à la collectivité sans sacrifier leurs occasions d’apprendre et de se développer. Elle contribue à nous réapproprier et à renforcer notre culture et notre langue tandis que nous visons à documenter nos expériences et à permettre aux membres de la collectivité de connaître nos riches traditions et d’y participer en ligne.

Mais surtout, la connexion numérique facilite les contacts humains. L’absence de couverture cellulaire et la lenteur du service Internet limitent notre capacité à communiquer avec nos aînés et nos proches.

C’est pourquoi notre nation, en partenariat avec TELUS, continue de solliciter des fonds du gouvernement fédéral afin de permettre aux membres de la collectivité et aux visiteurs de rester en sécurité et connectés grâce à leurs téléphones mobiles lorsqu’ils voyagent sur les autoroutes.

J’ai passé toute ma vie à lutter pour que nous soyons tous sur le même pied d’égalité afin d’obtenir de la reconnaissance, du respect et une place à titre de partenaires dans le tissu social, politique et économique du pays.

Je veux que nous soyons traités de manière équitable – que nous ayons les mêmes avantages que tous les autres – et cela commence par l’accès universel à des réseaux fiables et rapides, incluant la fibre optique et la connectivité 5G.

Les Autochtones sont prêts et ont hâte de participer à ces occasions de transformation. En fait, la seule façon d’exploiter toutes les capacités économiques du pays est de reconnaître les énormes avantages qu’apportent les relations avec les collectivités autochtones.

Explorez des articles similaires