Passer au contenuPasser au chercher
Logo de TELUS Santé
Logo de TELUS Santé

Cinq choses à savoir sur l’alimentation

Personnel · 8 avr. 2021

Les problèmes nutritionnels, comme les carences en vitamines et les allergies, sont courants bien qu’ils puissent souvent passer inaperçus. Vous serez peut-être surpris par ce que vous découvrirez sur certains d’entre eux. Mais rappelez-vous que l’équipe de cliniciens Soins Virtuels TELUS Santé peut aider à la prévention, au diagnostic et à la prise en charge des problèmes de santé liés à la nutrition.

Voici cinq problèmes courants, des éléments importants à surveiller dans notre alimentation et les conseils santé de nos cliniciens pour les traiter :

Carence en fer

La carence en fer est très courante au sein de la population, en particulier chez les femmes et les personnes qui ont une alimentation faible en fer.

Le fer existe sous deux formes : le fer hémique (aliments d’origine animale) et le fer non hémique (aliments d’origine végétale). Pour l’organisme, le fer non hémique est plus difficile à absorber. On peut toutefois améliorer son absorption en consommant des aliments riches en fer hémique ou en vitamine C. Par exemple :

  • Céréales à déjeuner enrichies de fer (non hémique) avec fraises (vitamine C)

  • Soupe aux pois (non hémique) avec volaille (hémique)

  • Salade d’épinards (non hémique) et de poivrons (vitamine C)

De plus, évitez de boire du thé noir, des tisanes ou du café sur l’heure du repas, car ces boissons peuvent réduire l’absorption du fer non hémique. Il est préférable d’attendre une heure ou deux après.

Si vous craignez de souffrir d’une carence en fer, consultez l’un de nos cliniciens de l’équipe Soins Virtuels TELUS Santé, qui vous fera passer une analyse sanguine au besoin.

Carence en vitamine D

La vitamine D, celle que l’on surnomme aussi la « vitamine soleil », est produite lors de l’exposition de la peau au soleil. Comme elle joue un rôle dans le maintien d’une bonne densité osseuse en augmentant l’absorption du calcium et le fonctionnement des muscles, elle contribue à améliorer l’équilibre et à réduire les risques de fracture à la suite d’une chute.

Au Canada, beaucoup de gens ne produisent pas de vitamine D en quantité suffisante en raison d’un manque d’exposition au soleil. Par ailleurs, la capacité de la peau à produire cette vitamine décroît avec l’âge. Il faut aussi savoir que la vitamine D se trouve dans très peu d’aliments. Il est donc presque impossible pour un adulte de puiser cette vitamine en quantité suffisante dans son alimentation seulement. (Ostéoporose Canada, 2015)

Selon Santé Canada, la plupart des Canadiens devraient prendre un supplément de vitamine D durant l’hiver. Consultez un clinicien de l’équipe Soins Virtuels TELUS Santé pour savoir comment optimiser votre apport en vitamine D.

Carence en vitamine C

La vitamine C joue un rôle important dans le maintien d’une bonne santé à plusieurs égards. Elle prévient l’anémie en favorisant l’absorption du fer, contribue au maintien de la fonction immunitaire (combattre les infections), stimule le processus de cicatrisation des plaies, en plus d’avoir un effet antioxydant. Les carences sévères en vitamine C sont rares au Canada. Toutefois, les signes d’une carence peuvent se manifester sous forme de fatigue, de dépression et d’anomalies du tissu conjonctif. Chez les nourrissons et les enfants, la croissance osseuse peut être altérée.

On retrouve principalement la vitamine C dans les fruits et les légumes. C’est pourquoi on recommande de consommer plusieurs portions de fruits et légumes de couleurs différentes chaque jour. (Santé Canada, 2019)

Si vous croyez que votre apport en vitamine C laisse à désirer, consultez un professionnel de la santé sur la plateforme Soins Virtuels TELUS Santé.

Excès de sodium

L’alimentation de la plupart des Canadiens, les adultes comme les enfants, est trop riche en sodium.

En effet, les Canadiens consomment en moyenne 2 760 milligrammes de sodium par jour, soit deux fois l’apport nécessaire.

Près de 80 % du sodium que nous consommons provient des produits transformés, des aliments emballés et des restaurants, et non de la salière à la maison. Voici la liste des six principales sources alimentaires de sodium :

  • Produits de boulangerie et pâtisseries (pain, brioches, muffins, biscuits, craquelins)

  • Entrées et plats principaux (pizza, lasagne, pommes de terre surgelées)

  • Viande transformée (saucisses, charcuterie, hamburgers)

  • Fromage

  • Soupes

  • Sauces et condiments

Votre professionnel de la santé de Soins Virtuels TELUS Santé pourrait vous recommander de réduire votre consommation de sodium selon votre état de santé, par exemple si vous souffrez d’hypertension, d’une maladie rénale ou de diabète.

Les aliments à forte teneur en sodium donnent soif et causent la rétention d’eau. Si vous éprouvez une sensation d’enflure ou de ballonnement ou ressentez d’autres symptômes, parlez-en à un clinicien de l’équipe Soins Virtuels TELUS Santé.

Allergies et intolérances chez les jeunes enfants

Contrairement à ce qui était recommandé auparavant, la Société canadienne de pédiatrie recommande désormais l’introduction des principaux allergènes (p. ex. œuf, arachide) dans l’alimentation des jeunes enfants pour réduire les risques de réaction allergique.

Vous devriez introduire les aliments allergènes solides un à la fois, sans toutefois attendre inutilement entre chaque nouvel aliment. Il est important d’offrir l’aliment quelques fois par semaine, lorsqu’il est bien toléré, afin de maintenir la tolérance de l’enfant.

Voici quelques conseils pour l’introduction des arachides et des noix dans l’alimentation des nourrissons :

  • Mélanger une cuillère à thé de beurre d’arachides ou d’amandes à la portion de céréales, de compote de pommes ou de yogourt de votre enfant.

  • Tartiner du beurre d’arachides ou d’amandes sur un morceau de pain grillé que l’enfant pourra prendre entre ses doigts.

  • Ajouter une cuillère à thé de pesto dans la purée, le ragoût ou la soupe de votre enfant.

Vous pouvez discuter en tout temps de vos préoccupations sur les allergies alimentaires avec un clinicien de l’équipe Soins Virtuels TELUS Santé.

Camille Lalonde et April Stewart sont les infirmières praticiennes, Soins Virtuels TELUS Santé.


Partager cet article :