Passer au contenuPasser au chercher
Logo de TELUS Santé
Logo de TELUS Santé

Changer le visage des soins virtuels : voici la physiothérapie virtuelle

Soins de santé virtuels · 14 janv. 2021

Foire aux questions avec Matt Sheldon, physiothérapeute

Depuis novembre 2020, les utilisateurs d’Akira par TELUS Santé ont accès à la physiothérapie virtuelle*. Nous avons posé quelques questions sur cette pratique à Matt Sheldon, un physiothérapeute qui offre ce service.  

Q : Selon vous, quelle est l’efficacité d’un traitement virtuel par comparaison à un traitement en personne?

R : Des recherches ont démontré1 que les séances de physiothérapie virtuelle sont tout aussi efficaces que les séances en personne pour ce qui est d’établir un diagnostic précis et de traiter efficacement la plupart des troubles qui sont pris en charge dans une clinique de physiothérapie. Toutefois, chez certains sous-groupes de patients, si les rendez-vous virtuels permettent une certaine amélioration, ils ne seront pas aussi efficaces que les soins prodigués en personne ou une approche combinant les deux. Lors de l’évaluation initiale virtuelle, le physiothérapeute peut généralement déterminer l’approche la plus efficace en fonction du problème et du patient, et formuler une recommandation en conséquence.

Q : Que peut-on et ne peut-on pas faire pendant une séance de physiothérapie virtuelle?

R : Pendant une séance de physiothérapie virtuelle, on peut évaluer le problème, poser un diagnostic et établir un plan de traitement pour la plupart des problèmes et blessures qui amèneraient un patient à consulter un physiothérapeute. L’éducation et les exercices thérapeutiques sont les pierres angulaires de tout programme de physiothérapie. Ils sont aisément offerts dans le cadre d’une séance virtuelle. Par l’éducation, on peut aider le patient à comprendre la cause de sa douleur et lui expliquer comment la prendre en charge (cela inclut les positions et activités à éviter ou à modifier). On peut également prescrire différents exercices pour améliorer la mobilité, augmenter la force et soulager la douleur. La physiothérapie virtuelle propose des techniques que le patient peut faire par lui-même pour améliorer ou prendre en charge son état, ce qui favorise généralement l’observance du plan de traitement. Évidemment, pendant une séance virtuelle, on ne peut pas effectuer de techniques manuelles comme le massage ou la manipulation ni utiliser certaines méthodes comme le traitement au laser.

Q : Qu’est-ce qui surprend le plus les patients lors des séances de physiothérapie virtuelle?

R : Les patients sont souvent très surpris par la précision du diagnostic que nous pouvons établir virtuellement. Ils supposent souvent que nous posons le diagnostic avec nos mains, mais ce dernier repose plus souvent sur les antécédents symptomatiques des patients et l’observation de leurs mouvements. Les patients sont aussi souvent surpris de voir à quel point leurs symptômes sont atténués par les exercices et la simple modification de leurs activités quotidiennes.

Q : Quel est le plus grand obstacle aux soins virtuels?

R : Les attentes, tant celles du physiothérapeute que celles du patient, sont le plus grand défi des soins virtuels. On croit souvent que la physiothérapie est un traitement « physique » et « pratique ». La physiothérapie virtuelle ne correspond pas tout à fait à cette impression. L’éducation et l’exercice sont toutefois les meilleurs outils thérapeutiques du physiothérapeute, et on peut les utiliser avec beaucoup de succès dans une séance virtuelle. Comme la physiothérapie virtuelle devient de plus en plus courante, les physiothérapeutes sont de plus en plus habiles pour évaluer les patients et prescrire des exercices thérapeutiques par vidéo. Les patients sont aussi de plus en plus conscients de la grande efficacité de la physiothérapie virtuelle, que ce soit d’après leur propre expérience ou d’après celle d’autres personnes.

Q : Comment envisagez-vous l’évolution de cette pratique dans les cinq prochaines années?

R : Je pense que la physiothérapie virtuelle va continuer d’être un élément important de notre pratique. En tant que professionnels de la santé, nous continuerons d’améliorer nos compétences en matière d’évaluation et de traitement virtuels, ainsi que notre capacité à repérer les patients chez qui les soins virtuels seront très efficaces et ceux qui bénéficieront davantage d’une approche hybride. Notre devoir est de donner les meilleurs soins possible. Si les soins virtuels conviennent parfaitement à certains patients, il n’y a pas de solution unique. La physiothérapie virtuelle ne remplacera pas complètement les traitements en personne, mais elle fera partie intégrante des soins que nous offrons.

Vous voulez en savoir plus? 

Regardez la table ronde de Talent Canada intitulée « Exploring new workplace health-care opportunities » à laquelle Matt Sheldon a participé (offerte en anglais seulement). Un groupe d’experts discute des secteurs des soins de santé qui passent en mode virtuel, de l’efficacité des traitements offerts et de leur évolution depuis mars 2020. Les experts expliquent pourquoi les chefs d’entreprise devraient modifier les programmes offerts à leurs employés pour se mettre au diapason et offrent des conseils pour y arriver.

Cliquez ici pour visionner la table ronde (en anglais seulement). 

* La physiothérapie virtuelle est actuellement seulement offerte en Ontario. Si vous demeurez dans une autre province et que vous voulez recevoir ce service, faites-le-nous savoir

Référence :

1Ascenti. Investigating the effectiveness of virtual physiotherapy. 6 juin 2020. (en anglais seulement)


Akira par TELUS Santé veille à votre santé physique et mentale en vous offrant des soins médicaux sur demande 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. L’application, qui est offerte en français et en anglais sur les téléphones intelligents et les ordinateurs, vous permet, à vous et à votre famille, de communiquer instantanément avec des professionnels de la santé canadiens par l’entremise de messagerie texte ou de conversations vidéo chiffrées. Qu’il s’agisse de conseils médicaux, d’orientation vers des spécialistes, de demandes d’ordonnance ou de renouvellement, de services de bien-être ou d’accès à des spécialistes en santé mentale, vous obtenez des soins quand vous en avez besoin.


Partager cet article :