Le programme JADE, la voie rapide vers une carrière en science des données

Intelligence des données · 26 sept. 2019

Dans le monde moderne, les données sont le nerf
de la guerre. Maintenant plus que jamais, il apparaît évident que les
entreprises, les produits et même les campagnes politiques aux
quatre coins de la planète carburent aux données. En conséquence, tout le
battage entourant les industries spécialisées dans les données atteint de
nouveaux sommets. En 2012, la science des données s’est vu décerner le titre
d’emploi le plus séduisant du 21e siècle. Dès lors, la
spéculation sur l’évolution de la demande de main-d’œuvre du fait de
l’automatisation a engendré un marché de l’emploi très saturé et hautement
concurrentiel dans les technologies.
Commençant à peine ma carrière en science des
données, je dois admettre que tout ce battage est en réalité plus stressant
qu’enthousiasmant. Et c’est pourquoi je suis ravi de vous faire part de mon
expérience récente comme analyste en informations numériques tout droit sorti
du programme JADE de TELUS Digital. JADE signifie Junior Analytics Development
Experience, ou expérience de perfectionnement en analytique pour employés
débutants, exactement ce dont j’ai profité pendant un mois de formation
intensive en mai dernier. Grâce à des séances de mentorat inestimables assurées
par des experts de l’industrie et à des expériences pratiques, j’ai pu acquérir
des bases solides sur lesquelles bâtir ma carrière.
""


Mon parcours vers JADE


J’aime à penser que mon parcours vers la
science des données avant JADE est assez unique. Je suis titulaire d’un diplôme
universitaire dans le domaine de la création, avec spécialisation en études des
médias et du cinéma. Motivé par tout le battage évoqué plus haut, j’ai acquis
toutes mes compétences en analytique des données de manière autodidacte.
Pendant mes études de premier cycle, j’ai passé de nombreuses soirées et de
nombreux week-ends à la maison ou à la bibliothèque à trimer fort pour
améliorer mes compétences en langages Python et SQL, ainsi qu’en mathématiques.
Avec le temps, la science des données est devenue pour moi une passion, plus
qu’un choix de carrière réfléchi, pour trouver des solutions, optimiser la prise
de décisions, et trouver de petits bouts de vérité empirique dans un monde
désordonné.
Avec mon diplôme en poche en 2017 et après tout
le dur travail que j’ai abattu, j’ai décroché un poste de commis à la saisie
des données dans une petite entreprise de commerce électronique. Après avoir
automatisé mon propre emploi grâce à quelques scripts Python et passé près
d’une année à « faire des études subventionnées », j’ai décidé de
m’inscrire au programme de mentorat en science des données SharpestMinds, à Toronto.
C’est là que j’ai rencontré un membre de l’équipe TELUS Digital, qui œuvrait
comme mentor. Il m’a expliqué que le programme JADE était en quelque sorte une
pépinière de jeunes talents en analytique web. Sentant que j’avais un potentiel
plutôt indéfini dans le domaine de la science des données, je trouvais que
l’idée d’analyser le trafic web pour une grande entreprise de télécommunication
était l’occasion de travailler avec une tonne de données. Une demande d’emploi
et quelques entrevues plus tard, j’ai reçu une offre pour participer au
programme JADE à TELUS Digital!

Des connaissances et des questions infinies avec JADE


J’avais certes une compréhension convenable de
l’analyse des données, mais au vu de l’ensemble titanesque de données, rien
n’aurait pu me préparer à affronter tous les concepts de l’analyse web, dont on
ne voit que la pointe de l’iceberg. D’abord, TELUS Digital mise fortement sur
Adobe Experience Cloud pour la collecte et l’analyse de données, puis
l’élaboration de segments marketing découlant du trafic sur telus.com. Et moi
qui croyais qu’Adobe ne faisait que Photoshop et un chouette lecteur PDF.
Ensuite, pour comprendre comment utiliser ces
outils, j’ai d’abord dû apprendre la théorie fondamentale de l’analytique web –
fonctionnement d’Internet, fonctionnement des navigateurs web, et règles
utilisées par les sites web pour recueillir des renseignements utiles sur les
visiteurs. Une fois ces notions maîtrisées, il m’a fallu connaître sur le bout
des doigts le site web de TELUS et les indicateurs les plus significatifs.
C’était beaucoup d’information à assimiler, mais heureusement, les attentes
étaient réalistes. Un des mentors m’a déjà dit : « On s’attend à ce
que tu te souviennes de la moitié de tout ça, mais que tu en saches assez pour
poser des questions intelligentes ». C’est un commentaire très rassurant à
entendre quand on commence un nouvel emploi.
""
Le programme JADE s’est déroulé en mai, divisé
en semaines de formation sur des sujets et des outils précis. J’ai suivi la
formation en compagnie de trois autres nouveaux participants – tous plus
sympathiques et pleins de cran les uns que les autres. Les journées étaient
divisées en deux. Le matin, nous faisions de l’observation au poste de travail
pour apprendre à connaître les équipes auxquelles nous nous joignions, et
l’après-midi était consacré à de la formation en groupe. Les deux premières
semaines de formation étaient réservées à l’apprentissage de fond en comble
d’Adobe Analytics. Mon cerveau était surchargé d’information sur les témoins et
balises de navigateur, les identifiants universels uniques, les commandes
dataLayer, les variables de conversion (eVars) et autres. Les séances étaient
animées par d’excellents consultants d’Adobe qui n’ont pas lésiné sur les
analogies créatives pour nous aider à comprendre les concepts. Exemple :
les fichiers témoins, ou cookies, sont en fait de simples cartes
professionnelles qu’un site web glisse dans votre poche de pantalon (le
navigateur web) à votre première visite. Si vous lavez votre pantalon (effacer
le fichier témoin et la cache), c’est comme si vous n’aviez jamais visité le
site web. L’exemple peut sembler un peu loufoque, mais au moins, je m’en
souviens!
Pendant la deuxième moitié du mois, nous avons
ajouté quelques articles à notre boîte à outils d’analyste et avons apprivoisé
le procédé d’analytique dans un environnement agile. C’est à ce moment que je
me suis familiarisé avec DOMO, l’outil de visualisation des données que
privilégie TELUS pour relayer les indicateurs et les données d’analytique au
sein de l’entreprise. Nous avons aussi appris les notions élémentaires d’Adobe
Launch, qui est la plateforme de mise en œuvre utilisée par les développeurs en
analytique pour définir les règles et les structures de données nécessaires à la
collecte du trafic sur nos pages web. Mais le clou a été sans contredit
Datalake, un gigantesque dépôt distribué de tables sur les clients, les clics,
les produits et la facturation. Pour moi, c’est là que l’idée de mégadonnées a
pris tout son sens : des millions de rangées de données soudainement
accessibles sur simple requête. Prenant un peu de recul face aux technologies,
j’ai commencé à participer aux rituels quotidiens, hebdomadaires et mensuels
qui aident l’équipe TELUS Digital à garder le cap. Dès que j’ai compris où
s’insère l’analytique dans le cycle de développement des logiciels, j’ai pu
commencer à mettre mes nouvelles compétences en pratique!
Les principaux obstacles auxquels j’ai dû faire
face pendant le programme JADE n’étaient pas d’apprendre le fonctionnement des
outils, mais surtout de comprendre le fonctionnement de l’entreprise elle-même.
On m’a confié le poste d’analyste dans l’équipe Mon TELUS pour le volet
interentreprises, qui s’occupe des fonctions du site web pour les clients d’affaires
une fois la connexion établie. En plus de connaître les fonctions, j’ai dû
comprendre les clients, c’est-à-dire les différents types de comptes, les
nombreux systèmes de commande et de facturation en arrière-plan et une grande
variété de produits et services. Je suppose que c’est normal de se sentir un
peu à l’écart quand on se joint à une entreprise, mais j’ai senti que j’avais
beaucoup de rattrapage à faire, car je ne comprenais pas 90 % des
conversations autour de moi. Heureusement, mes mentors autant que mes collègues
n’ont pas hésité à prendre le temps de m’aider à m’y retrouver dans ce milieu.
Ils me disaient qu’il n’y a aucune question stupide, même si je reposais les
mêmes PLUSIEURS fois.

La vie après JADE

J’occupe mon poste depuis trois mois au sein
de TELUS Digital et je peux enfin dire que tout s’est mis en place. J’ai une
compréhension nettement plus grande de l’analytique web et de l’entreprise, et
bien que je doive encore poser quelques questions à l’occasion, je peux en
toute confiance fournir des renseignements aux responsables des produits et aux
membres de l’équipe avec lesquels je collabore chaque jour. Je me suis adapté
au rythme de travail qu’impose un environnement hautement concurrentiel et
agile et chaque semaine, de nouveaux projets d’analyse en profondeur des
données atterrissent sur ma table de travail. Après de nombreuses soirées de
jeux vidéo, de matchs de basketball et de duels au ping-pong, je sens que je me
suis aussi intégré à la culture.
Bien qu’il faille une culture centrée
formellement sur le mentorat (et dans une certaine mesure, de la confiance)
pour investir temps et ressources dans la formation de jeunes employés dans
l’économie numérique d’aujourd’hui, ce sont des pas de géant que moi et mes
collègues du programme JADE avons faits. La formation étant maintenant
terminée, je passe mes journées à analyser et améliorer l’expérience numérique
TELUS pour des millions de clients au pays!
Vous pensez avoir ce qu’il faut pour faire partie de
l’#équipeTELUS?
Soumettez votre candidature aujourd’hui
!
Auteur:
Will Barker is a data analyst on the B2B My TELUS team at TELUS Digital. When he's not crunching numbers you can usually find him playing volleyball or doing pull-ups at the park.
Will Barker
Junior Analytics Insights Consultant
Will Barker is a data analyst on the B2B My TELUS team at TELUS Digital. When he's not crunching numbers you can usually find him playing volleyball or doing pull-ups at the park.