Lorsque plaisir rime avec technologie, science et ingénierie

Éducation | 9 avril 2015
Les enseignants et les étudiants d'Eureka posent pour la photo avec le chèque de TELUS

Des étudiants universitaires inspirent la jeune génération à s’intéresser à la technologie, à la science et à l’ingénierie.

Le mot eurêka est utilisé pour exprimer de la joie ou de la satisfaction lorsque l’on trouve une solution ou que l’on fait une découverte. Depuis des décennies, les sciences sont perçues comme une matière ennuyeuse à l’école et, de façon générale, les classes sont majoritairement composées d’hommes. Eurêka est un organisme sans but lucratif géré par des étudiants qui travaille sans relâche depuis les 20 dernières années à briser ces stéréotypes et à donner la chance aux enfants de vivre un moment « eurêka ». L’éducation est le fondement d’une communauté prospère et ce programme vise à réintroduire la magie de la technologie, de la science et de l’ingénierie dans le quotidien des plus curieux de nos communautés.

"C’était vraiment super qu’un des jeunes partage le même enthousiasme que moi au moment où je préparais ce cours. C’était très gratifiant."

Emma Garson

coordonnatrice de programme

Eurêka déploie tous ses efforts pour élargir la vision qu’ont nos enfants de la science en la rendant amusante et accessible et en faisant en sorte qu’elle soit perçue comme plus qu’une simple matière qu’ils doivent apprendre à l’école. L’organisme a vu le jour il y a bientôt 20 ans, à l’été 1995, et est géré à l’Université Thompson Rivers depuis ce temps. Au départ, son équipe n’était composée que de six membres et l’organisme proposait seulement quatre semaines de camp auquel 90 participants prenaient part. L’été dernier, le camp s’est déroulé sur une période de huit semaines au cours desquelles 15 membres du personnel et 864 campeurs y ont participé. L’an dernier également, Eurêka a animé 253 ateliers dans les écoles primaires de Kamloops et des régions avoisinantes. Au total, près de 6 000 jeunes ont pu bénéficier du programme et au cours des dernières années, l’organisme a mené des camps sur la route pour rejoindre les enfants des régions les plus éloignées.

L’organisme Eurêka accueille le plus d’étudiants qu’il peut, mais il s’est rendu compte que bien que son programme soit offert à un prix raisonnable, ce ne sont pas toutes les familles qui peuvent se permettre d’envoyer leurs enfants au camp. Il veut rendre son programme accessible à tous et c’est donc pourquoi notre Comité d’investissement communautaire à Thompson Okanagan a fait un don de 5 000 $ en vue d’appuyer son programme de sensibilisation et de bourses. Ainsi, 68 bourses seront remises à des enfants qui ne pourraient autrement pas se permettre d’aller au camp et Eurêka pourra rejoindre les enfants des plus petites communautés. Nous sommes d’avis que tous les enfants devraient pouvoir bénéficier de ce programme d’éducation inspirant, et ce, peu importe les moyens financiers dont ils disposent ou de la région où ils habitent.

“We built mouse robots, we took little laser computer mice and took them apart and used the circuit board to make motors and we just let our mice run around on the ground like real mice. We’ve done dissections – something they all enjoy.”

Emma Garson

Program Coordinator

Emma Garson, la coordonnatrice du programme d’Eurêka, qui a participé aux cours lorsqu’elle était jeune, a raconté l’histoire d’un garçon autiste qui a pris part au camp technologique l’an dernier. Elle a été impressionnée de voir à quel point il s’était épanoui dès la première semaine et à quel point il n’était plus du tout dépendant d’un formateur au cours de la dernière semaine.

En rendant l’éducation amusante, accessible et intéressante, Eurêka permet à nos enfants d’accumuler les connaissances dont ils ont besoin pour réussir. Nous sommes fiers d’appuyer cette formidable initiative. L’organisme lie la théorie à des activités stimulantes et parvient à changer la façon dont les enfants perçoivent la science. L’avenir de la technologie, de la science et de l’ingénierie s’annonce prometteur dans les mains d’Eurêka.