Passer au contenu
TELUS À propos
TELUS À propos
Assurer la sécurité de nos collectivités
Santé | 8 avril 2015

Une course contre la montre s’engage. La technologie et une armée de bénévoles sont mises à contribution afin de retrouver les enfants disparus le plus rapidement possible.

Pendant la seule année 2011, 46 000 enfants ont été portés disparus au Canada, ce qui équivaut à un enlèvement toutes les onze minutes. En avisant immédiatement la population d’une disparition, on multiplie les chances de retrouver et de ramener promptement l’enfant en toute sécurité auprès de sa famille. Depuis 1986, la Missing Children Society of Canada (MCSC) se consacre résolument à cette question. Ainsi, l’équipe de la MCSC et les services de police travaillent en étroite collaboration à l’échelle nationale et internationale dans le cadre d’enquêtes, d’activités de sensibilisation et de programmes de soutien aux familles afin d’optimiser les répercussions favorables associées à la diffusion rapide des avis d’enlèvements.

"Le ravisseur d’enfant a besoin de deux choses : temps et anonymat."

Le ravisseur d’enfant a besoin de deux choses : temps et anonymat .

directrice générale

Toutes les retrouvailles me remplissent d’une incommensurable gratitude envers tous ceux qui se sont mobilisés en offrant de leur temps, un soutien financier ou des conseils, ou qui sont simplement animés d’une passion et d’une conviction tout aussi grandes que les nôtres pour la réalisation de notre mission, indique Amanda Pick, directrice générale, MCSC. En mon for intérieur, je nous crois sur la bonne voie pour mettre fin à l’enlèvement d’enfants au Canada. »

En 2011, le Comité d’investissement communautaire de Calgary a eu le privilège de remettre une subvention de 20 000 $ à l’organisme afin de soutenir la mise au point de la technologie nécessaire au programme CodeSearch, un programme novateur qui rallie les entreprises partenaires, leurs employés et leurs ressources au moyen d’une application qui s’appuie sur le ciblage géographique pour communiquer des alertes et des renseignements en temps réel. Également désigné sous le nom de « Milk Carton 2.0 », le programme utilise une technologie de localisation de pointe qui contourne les contraintes budgétaires et le manque de ressources en transmettant des avis de disparition géographiquement ciblés sur les téléphones intelligents d’agents sur le terrain, c’est-à-dire de bénévoles du programme CodeSearch. Ainsi, en jumelant le bénévolat et la technologie, la collectivité se donne les moyens d’améliorer le sort de ses résidents et de créer un avenir propice au bonheur et à la sécurité.

Le programme se veut également une ressource inestimable pour les services de police. « La capacité de la police à travailler de concert avec la Missing Children Society afin de diffuser l’information au sein de la collectivité est essentielle si l’on veut maximiser les chances de retrouver l’enfant avant que quelqu’un ne lui fasse du tort », explique Rick Hanse, chef de police, Service de police de Calgary.

« Nous croyons que ce programme peut renforcer les méthodes classiques de recherche et d’enquête, et qu’il permet aux services de police de compter sur des ressources qui, en raison des contraintes budgétaires, se font rares dans tous les organismes de police », ajoute l’inspecteur Cliff O’Brien, Section des crimes majeurs, Service de police de Calgary.

Le programme a par ailleurs été mis à l’épreuve à Calgary en 2013. En effet, la disparition d’une adolescente, qualifiée de « fugueuse exposée au danger » par le service de police qui la savait en compagnie d’un homme ayant des antécédents de crimes violents, a été signalée. Les enquêteurs ont donc activé le programme CodeSearch, ce qui a déclenché la transmission en temps opportun d’alertes critiques à l’échelle de deux provinces. En fait, 1 308 306 personnes ont reçu l’alerte, 1 000 partenaires des médias ont reçu un communiqué de presse et 61 624 autres personnes ont eu vent de la situation par l’intermédiaire des médias sociaux. Devant la pression exercée par la dissémination fulgurante de l’alerte, l’homme est revenu au sein de la collectivité en compagnie de l’adolescente. Le service de police a par la suite arrêté cet homme et ramené l’adolescente auprès de sa famille.

Au total, la technologie a permis de générer 13 alertes qui ont mené à un taux de récupération de 80 %. En 2013, le Comité d’investissement communautaire de Calgary a versé un montant additionnel de 20 000 $ à ce programme que les membres de l’Association canadienne des chefs de police approuvent unanimement à l’échelle nationale. Motivés par la portée, la vision et la mission inébranlables du programme CodeSearch, nous avons été en mesure d’aider et d’améliorer le sort d’enfants et de familles au sein de collectivités de partout au pays.

« Nous remercions chaleureusement TELUS pour son partenariat et pour la façon dont elle contribue à façonner un patrimoine qui mettra fin à l’enlèvement d’enfants au Canada », conclut Amanda Pick.